Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94

La Culture Réduit L'absentéisme Dans L'entreprise

La culture des radis réduit l’absentéisme en entreprise

Peut-être l’avez-vous remarqué, de nombreux projets ou récentes réalisations immobilières intègrent désormais un jardin partagé.

À l’image des anciens « jardins ouvriers », ils permettent aux habitants de cultiver fruits et légumes, fleurs… mais moins dans un but économique que personnel. C’est se réserver un moment de détente, socialiser (ou pas !) avec les voisins, laisser libre cours à ses envies et à son imagination de « cultivateur », donner (ou pas !) un coup de main aux autres si besoin… et, finalement assez accessoirement, profiter de produits (souvent bio) ou de fleurs « maison ».

Le « fonctionnement » de ces jardins partagés peut aussi intéresser les entreprises… ce qui est déjà le cas pour certaines !

Les jardins d’entreprise commencent à fleurir !

BNP Paribas, notamment, occupe les anciens Grands Moulins de Pantin et a fait réhabiliter l’ensemble du site, en y intégrant un jardin d’entreprise.
Bien sûr, un patio ou un carré de verdure peuvent déjà suffire… Mais concrètement, quel en est l’intérêt ?

D’abord offrir aux salariés qui le souhaitent une « vraie » pause hors du bureau, et leur permettre de s’aérer (aussi) les neurones. Cette pause n’est jamais longue : il ne s’agit pas de cultiver des hectares de terre, mais de s’occuper de quelques mètres carrés. Dame nature allant à son rythme, les différents travaux de ces jardiniers ne dépassent guère le quart d’heure quotidien, n’empiétant pas de façon significative sur leur journée de travail.

De plus, jardiner implique une activité physique – généralement « douce » – qui va participer à la bonne santé du jardinier.
Autant d’atouts intervenant dans le bien-être du salarié dans l’entreprise.

Le jardin au service des salariés ET de l’entreprise

Mais outre ces moments de calme, le jardin d’entreprise est lui aussi partagé : c’est l’occasion de provoquer une « mixité sociale » interne à l’entreprise. Un cadre chevronné peut ainsi croiser un jeune stagiaire et échanger avec lui.

Des rencontres, des dialogues se créent de façon spontanée et bien moins formelle que dans les bureaux, la hiérarchie tend à s’effacer au sein du jardin. C’est donc une autre (et supplémentaire) façon de « créer du lien », de rencontrer du personnel d’autres services, et de renforcer une forme de cohésion intra-entreprise.

Mieux encore, c’est initier la collaboration dans un cadre « positif », celui d’une amélioration de son environnement.

Argument ultime : d’après une étude* américaine, les jardins d’entreprise réduiraient de 10 % l’absentéisme par le bien-être généré auprès des jardiniers.

Le rôle des managers

Si les collaborateurs sont souvent rapidement conquis par l’idée d’un jardin d’entreprise, la direction apprécie l’idée avec beaucoup de scepticisme : organiser la mise en place d’un jardin est généralement loin de ses préoccupations et de son coeur de métier.

C’est au manager de convaincre ses supérieurs de l’intérêt et de l’efficacité du jardin d’entreprise. En effectuant éventuellement un détour préalable par le service marketing : les créatifs vont sûrement apporter de bons arguments valorisant la communication future de l’entreprise et son implication tant pour le bien-être de ses salariés qu’écologique.

Par ailleurs, les clients venant sur le site sont souvent ravis de faire un détour pour humer les fleurs ou goûter une belle fraise.

Si vous avez besoin de convaincre votre hiérarchie, Speciman peut vous apporter un regard extérieur et vous aider à développer une méthodologie propre à votre problématique. N’hésitez pas à nous contacter !

À vos radis… prêts ? Partez !

* Daylighting-Bias and Biophilia: Quantifying the Impacts of Daylight on Occupants Health, I. Elzeyadi – Thought and Leadership in Green Buildings Research. Greenbuild 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *