Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-coaching-equipe-groupe.jpg

Le coaching de groupe : distinct du coaching d’équipe

 

Il me semble utile de mettre l’accent sur la différence existant entre coaching de groupe et coaching d’équipe. La confusion est souvent faite en entreprise, bien que ces deux types d’accompagnement relèvent de logiques bien distinctes. 

Explicitons ces points. 

 

Le coaching d’équipe pour améliorer le « travailler ensemble »

On le sait, la cohésion d’une équipe, l’intelligence collective qui la caractérise et l’esprit de collaboration qui anime ses membres sont essentiels pour assurer la réussite de l’entreprise.
C’est évidemment un aspect difficile à gérer : les éléments de l’équipe sont des êtres humains, avec leur caractère propre, et leurs soucis – tant professionnels que personnels – peuvent impacter leur comportement.

Un management « à la française »

En France tout particulièrement, le management porte une grande attention au parcours de chacun, à la gestion de l’individu, aux connaissances acquises lors d’une longue formation dans une grande école… 

Cela laisse peu de place à l’avantage que peut tirer l’entreprise d’une collaboration étroite entre plusieurs membres d’une même équipe par exemple : c’est l’individu qui est (trop) souvent l’attention du manager français. Notons que la création même de l’entretien professionnel, à l’occasion de la réforme de la formation professionnelle, renforce l’idée d’un management individuel.

Prendre en compte la dynamique de l’équipe s’impose difficilement dans l’univers professionnel français, alors qu’il est une évidence outre Atlantique.

Le manager aussi est souvent évalué d’abord à l’aune de ses diplômes et de son parcours que de ses compétences : il se focalise généralement sur ses réussites, oubliant que la mise en commun des talents des individualités de l’équipe participe à l’accomplissement de ses propres objectifs.

 

Le coaching d’équipe : une alchimie savante adaptée à la réalité de l’entreprise

Le coaching d’équipe est bien plus que du team building : son but est d’atteindre l’efficacité collective en prenant en compte les membres qui la composent mais aussi leurs interactions, pour dépasser les capacités individuelles.

Dans l’environnement économique que connaissent les entreprises depuis quelques années, la perpétuelle adaptation de la stratégie d’entreprise n’est pas déterminée par un management peut-être pertinent mais isolé, mais bien par le fonctionnement efficace d’une structure où les équipes ont des aspirations fortes sans se résumer à une somme d’ambitions personnelles.

Le coaching d’équipe intègre ainsi la réussite collective, mais aussi l’épanouissement de chacun : les formations des collaborateurs, la prise en compte des aspirations des individualités (mais aussi leurs spécificités) ne fait que renforcer l’équipe elle-même. C’est une approche peu classique en France où, dès la scolarité, le travail individuel est valorisé : l’importance de l’équipe n’est pas enseignée ni intégrée au développement des jeunes futurs managers.

 

Le coaching d’équipe : un changement de paradigme

Il s’agit donc, via le coaching d’équipe, d’adopter une méthode nouvelle de management pour laquelle certains managers ne sont pas prêts.

Ceci n’est pas le seul écueil au développement du coaching d’équipe : en ces temps de crise, la priorité est au gain de productivité et de parts de marché sur la concurrence. Le coaching d’équipe n’intervient pas directement sur ces aspects : c’est une remise à plat structurelle qui n’a pas comme objectif premier une performance chiffrée accrue. Il s’agit de transformer le manager en un expert du fonctionnement efficace du groupe.

Le coaching d’équipe intervient donc directement sur l’équipe plus que sur les individus qui la composent : c’est l’ensemble des individualités qui va créer une valeur ajoutée bien supérieure à la somme des compétences de chacun. Les relations entre tous sont primordiales ici, c’est la gestion des hétérogénéités qui est privilégiée et l’éviction des comportements disruptifs qui perturberaient le fonctionnement du groupe. 

Le coach doit d’ailleurs analyser l’interaction manager/équipe : le manager peut lui-même être un élément perturbateur dans les relations internes au groupe et donc altérer la performance de l’équipe.

Le coach travaille sur l’équipe pour la rendre autonome, efficace et en capacité de répondre aux objectifs qui lui sont confiés, avec des collaborateurs en symbiose : il n’a pas d’action sur le contenu même du travail de l’équipe. Ici, le coach adopte la position de « celui qui écoute », à l’opposé du team building par exemple, où le coach possède le statut de « celui qui sait ».

 

Un bien-être pour l’équipe

Dans le management « classique », l’équipe reste sujette à la pression des dirigeants et de leurs objectifs, pouvant ainsi faire renaître les tensions entre les individualités qui la composent. Avec un coaching d’équipe en revanche, les individualismes se dissolvent dans le groupe et aident à entretenir le bien-être de chacun. C’est l’entité « équipe » qui est impactée par les objectifs ou les impératifs de la vie de l’entreprise, et l’anxiété individuelle est absorbée par le groupe.

 

 

Le coaching de groupe : pour un objectif commun

Le coaching de groupe intervient, lui, sur des individus qui possèdent des mêmes objectifs dans la sphère professionnelle, sans recherche de cette symbiose collective qui caractérise le coaching d’équipe. 

Les individualités sont bien concernées ici : si la phase de coaching prend toujours appui sur l’intelligence collective pour progresser vers un but commun, c’est pour faire avancer chacun. L’entité « équipe » n’est pas ici un but à atteindre : le coaching de groupe se sert de l’ensemble pour que tous avancent, là où le coaching d’équipe intervient sur l’ensemble en tant qu’entité à faire progresser.

On pourrait ainsi qualifier le coaching de groupe de « coaching individuel à plusieurs » : il résout les problèmes des individus en profitant de la dynamique que le coach crée via l’intelligence collective de l’ensemble. Les coachés doivent donc avoir des aspirations communes (sans être identiques) : c’est la double interaction coach/groupe mais aussi individus du groupe/individus du groupe qui génère de la richesse et crée une vraie dynamique.

 

Coaching d’équipe ou coaching de groupe, je vous accompagne au travers de mon cabinet Speciman pour renforcer la compétence et l’efficacité de vos collaborateurs et leur interaction avec leurs managers, pour optimiser l’efficacité de votre entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *