Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94

Soyez Enfin Positif Au Travail !

Devenir « positif » au travail ? Facile : simplifiez le positif, complexifiez le négatif ! ✨

Dans votre travail, vous n’affichez clairement pas une image de boute-en-train, vous vous rendez rarement aux « afterworks » que votre manager propose, et êtes de nature à voir le verre à moitié vide en toutes circonstances.

Vous êtes même du genre à pousser de grands soupirs lorsqu’une réunion est programmée. Là en revanche, pas d’inquiétude : vous trouvez autour de vous d’autres collègues qui ont la même réaction. Faites lire à votre manager mon article « Managers : c’est la rentrée, révisez l’efficacité de vos réunions » !

L’esprit négatif au travail : une habitude « ancrée »

Bref, vous êtes négatif au travail (…au moins au travail !).
Bien sûr, cela n’altère pas votre efficacité, et ça n’est intrinsèquement pas une tare. Sauf que votre relationnel avec vos collègues en pâtit. Votre manager hésite sans doute à vous confier des missions a priori passionnantes mais en relation avec les clients… Il ne veut pas courir le risque de transmettre une mauvaise image de l’entreprise.

Cela affecte votre quotidien au travail… et peut-être votre avancement. Car prendre des responsabilité est antinomique avec cette absence de visions positives ou ce repli sur soi qui vous caractérisent.

Certes, mais… ce négativisme est devenu une habitude bien ancrée. Or les habitudes deviennent très vite une nouvelle nature lorsqu’elles sont aisément accessibles (nous préciserons ce point plus tard), on s’y sent vite « à l’aise ». De plus, elles reprennent naturellement le dessus sur les « bonnes résolutions » (que nous connaissons tous) qui viennent, elles, heurter notre manière d’être habituelle.

Heurter les habitudes pour devenir « positif » : c’est simple !

Vous pourriez revenir au bureau avec une attitude positive qui vous épanouirait : votre travail et votre relationnel (au sein de l’équipe notamment) en seraient bouleversés ! Vous n’êtes en effet pas condamné à vivre dans cette zone grise du négativisme.

Bien sûr, contrecarrer des habitudes prises depuis des lustres va vous demander un peu d’efforts. Mais pour minimiser ces difficultés, nous allons inverser les rôles établis : il faut que le positif vous demande moins d’effort que le négatif !

Règle d’or : simplifier le positif, complexifier le négatif

Illustrons cette démarche avec un exemple issu de la vie quotidienne.

Vous suivez un régime, vous connaissez des fringales à certains moments de la journée, c’est normal.
Mais curieusement, dans votre cuisine, le chocolat est très accessible, bien rangé dans un placard que vous ouvrez régulièrement, idéalement à portée de main.
Les carottes nouvelles, si tendres et croquantes sont, elles, bien cachées dans leur sac en papier kraft, au fond du bac à légumes de votre réfrigérateur : vous n’y pensez même pas.

Ici, inverser les difficultés est simple : placez le chocolat au fin fond du placard aux casseroles : vous devrez vider la totalité du placard puis tout ranger pour accéder aux tablettes.
Les carottes nouvelles, au goût si délicat, sont, elles, placées bien en évidence sur une clayette au-devant du frigo : immédiatement accessibles, vous allez prendre un plaisir fou à les croquer ainsi crues… sans culpabilité ni modération !

Au travail, cette démarche du « positif immédiatement accessible » s’applique également.

Collez bien en vue sur votre bureau un post-it avec un smiley souriant : il vous rappellera en permanence vos nouvelles dispositions. Mieux encore, il vous remémorera que sourire à vos collègues, adopter une attitude ouverte et bienveillante à leur égard n’est ni compliqué ni chronophage : vous avez tout à y gagner.

Toujours bien en vue sur votre bureau, préparez 3 tas de post-it.

Sur le premier post-it du premier tas, écrivez « Merci pour… »
Sur le premier du second tas : « C’était vraiment sympa de… »
Sur le premier du troisième tas : « Désolé pour… »

Vous pourrez compléter ces phrases au fil de la journée et vous en remémorer les événements marquants (même anecdotiques). Vous allez les mettre en pratique avec vos collègues en passant à l’action (de vive voix si c’est possible, ou via un mail) : vous exprimez clairement votre remerciement, votre gratitude, ou la raison pour laquelle vous n’avez pas pu honorer une demande.

C’est une attitude « normale » dans la vie courante : pourquoi n’aurait-elle pas cours dans l’entreprise ?!

Une fois un post-it utilisé, vous reportez la mention « type » ci-dessus sur le suivant pour votre prochain engagement.

Ces techniques de post-it sont aisément accessibles et toujours visibles par vous.
Elles vont peu à peu faire disparaître vos habitudes négatives, en les « reléguant au fond du placard ».

Mieux encore, elles vont renforcer les liens avec vos collègues, améliorer votre bien-être, probablement changer votre vision des réunions auxquelles vous participez…
Mais elles vont aussi impacter vos entretiens d’évaluation et professionnel !

Alors prenez et adoptez cette bonne résolution : à la rentrée, positivez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *