Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-entretien-professionnel.jpg

Un entretien d’évaluation défavorable ? 4 points pour le transformer en opportunité !

Pour le collaborateur comme pour le manager, selon les circonstances, l’entretien annuel d’évaluation peut être vécu comme un moment peu agréable voire comme une source de tension potentielle. C’est pourtant l’occasion pour le manager de s’entretenir de façon constructive avec le collaborateur sur le travail passé et d’apprécier son employabilité (que l’employeur DOIT assurer, voir mon article « Droit : OBLIGATION des employeurs à la formation professionnelle des salariés ».)

Comme l’entretien professionnel, l’entretien d’évaluation doit être préparé par les parties en présence – voir mes articles « Dirigeants, managers, collaborateurs : l’entretien professionnel est une obligation utile ! » et « L’entretien professionnel en 3 étapes et l’impératif d’employabilité » .

Il peut arriver que cet entretien se passe mal. Voyons comment dépasser cette épreuve et en tirer des actions constructives pour la suite.

 

Point 1 : Se méfier des actions trop hâtives

Entendre des critiques sur son travail n’est jamais un plaisir. 

Si les remarques faites par votre manager sont pour vous une surprise, vous en êtes encore plus désarçonné : c’est une situation anormale que votre manager et vous auriez dû anticiper. C’est souvent là le signe d’un manque de dialogue régulier : si votre manager est peu enclin à communiquer, faites-le lui remarquer (il n’en est peut-être pas conscient) et soyez proactif en allant plus souvent vers lui. En renforçant la communication avec votre manager, vous renforcez aussi votre capacité à anticiper et donc à éviter de nouveaux avis négatifs.

L’important est de ne pas réagir sous le coup de la surprise ou de la colère : faites part au manager de votre étonnement, ne remettez pas en cause son évaluation avant d’avoir les idées claires sur la question. Vous ne gagnerez rien à envenimer la situation ni à vous en prendre directement au manager. 

Demandez des précisions sur ce que vous ne comprenez pas ou n’avez pas anticipé, glanez un maximum d’informations sans vous justifier pour le moment. 

Proposez plutôt d’y réfléchir de votre côté et sollicitez un nouveau rendez-vous pour faire le point calmement sur les remontrances qui vous ont été faites. Présentez cette demande comme un souhait de mieux comprendre ces remarques : ce sont des points sur lesquels vous voulez travailler pour y remédier et non un désir de les remettre en cause.

Notez qu’une évaluation ne relève pas d’un dialogue, mais est bien un avis sur votre travail : n’entamez donc pas de débat dans ce cadre.

 

Point 2 : Apprendre à relativiser pour pouvoir avancer

Une mauvaise évaluation ne doit pas s’entendre comme la chute d’un couperet sur votre carrière. Bien au contraire, l’objectif du manager est de mettre en évidence des points qu’il pense perfectibles.

Si vous ne comprenez pas – ou n’êtes pas d’accord  – avec les avis transmis, sollicitez là aussi un nouveau rendez-vous pour en discuter à froid et demander des éclaircissements.

Par ailleurs, si vous aviez jusqu’à présent reçu des appréciations favorables, il peut être plus difficile encore d’accepter de premières remontrances, c’est une situation nouvelle pour vous. À vous d’adopter une attitude constructive sur ce point.

Si l’avis défavorable de votre manager n’est en revanche qu’un avis supplémentaire faisant suite à d’autres, il est (encore) temps de vous remettre en question !

  

Point 3 : Corriger d’éventuelles erreurs

Votre manager n’est ni infaillible ni omniscient. Sans remettre en cause l’avis qui vous est transmis, peut-être jugez-vous qu’il a été pris sans connaître tous les aspects de la situation qui est la vôtre. Vous ne devez donc pas en rester là.

Vous devez mettre en avant ces éléments de façon factuelle pour étayer votre propre point de vue, sans être sur la défensive ou dans la justification mais animé d’une volonté de transparence. 

  

Point 4 : Construire un plan d’action, en intégrant éventuellement des aides extérieures

Vous devez corriger les points sur lesquels votre manager vous a fait des remarques : hiérarchisez-les et mettez en place un plan d’action pour y remédier. 

Rencontrez votre manager pour lui soumettre. Cela permettra de l’impliquer dans cette démarche et éventuellement de la modifier, mais aussi de lui montrer les efforts qui sont les vôtres, et d’affirmer votre capacité d’écoute ainsi que votre détermination à répondre à ses observations.

Si des points s’avèrent pour vous difficiles à résoudre seul, parlez-en à votre manager : il aura une opinion sur la « bonne » façon de s’y prendre. Si cela vous paraît pertinent et si vous pouvez défendre cette option, n’hésitez pas à envisager l’aide de tiers, comme d’un coach par exemple, ou une formation.

 

On le voit, un entretien professionnel défavorable ne doit pas être compris comme une sanction. Si vous ne parvenez pas à construire vous-même un plan d’action, soyez proactif, n’hésitez pas à faire appel à un coach qui pourra vous apporter un regard extérieur sur cette phase de votre vie professionnelle, pour mieux rebondir ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *