Esprit De Noël, Es Tu Là ?

Esprit de Noël, es-tu là ?

Ces derniers mois, les sessions de formation avaient repris leur organisation habituelle, en présentiel très encadré. La 5ème vague de Covid-19 et l’arrivée du variant Omicron viennent enrayer cette dynamique. Mais l’essentiel doit rester : écoute, gentillesse et qualité relationnelle.

 

Formation : une ambiance de déjà vu, mais…

Atmosphère frisquette, décorations, sapins au garde-à-vous devant les boutiques des fleuristes, paquets cadeaux aux mains des passants les plus prévoyants… Pas de doute, Noël approche. Mais cette légèreté mâtinée d’effervescence et de joie qui caractérise la période, la ressentez-vous ? Je l’espère.

Me concernant, ce n’est pas (encore) tout à fait le cas. Le fautif : le tunnel ! Celui dans lequel j’ai l’impression de m’engouffrer de nouveau :

  • des formations redevenues présentielles, qui redeviennent distancielles,
  • des rendez-vous clients « de visu » (oh bonheur !) qui se (re)transforment en points visio,
  • des déplacements futurs sous surveillance…

Vous reprendrez bien un peu de « déjà vu » ?

Loin de moi l’idée de plomber une ambiance déjà pas très « waouh ». Au contraire, bonne nouvelle : j’ai collecté avant l’heure un peu d’esprit de Noël ! Il s’est invité par touches, dans certaines formations animées récemment. Je vous le distille, en trois points légers comme des flocons…

 

Noël… c’est de l’attention à l’autre

Dans le groupe, en formation, chaque participant porte attention aux autres. C’est-à-dire a minima, fait preuve d’écoute. Lorsque j’anime des formations, cela fait partie des prérequis que j’expose pour que la session se déroule au mieux. Mais ici, comme dans une équipe, d’autres signes comptent tout autant :

  • un sourire,
  • une attention et même,
  • des conseils avisés, si le contexte s’y prête.

Sans parler de bienveillance, terme aujourd’hui galvaudé, on peut tout simplement mettre en avant la gentillesse, dépourvue de mièvrerie. Cette gentillesse si précieuse dans les rapports au quotidien n’est liée ni à une fonction, ni à une hiérarchie. Elle permet d’augmenter le bonheur au travail et par ricochet, crée des conditions favorables à l’obtention de résultats concrets. Bien sûr, la gentillesse n’est pas le sésame absolu contre les difficultés du quotidien. Et bien entendu aussi, être gentil ne signifie pas être dépourvu de toute assertivité et d’incapacité de dire non, que ce soit en famille autour de la dinde de Noël ou en équipe !

 

Noël… c’est de la joie

Quand le besoin de résultats, le changement et l’incertitude font partie du quotidien en entreprise, quoi de plus normal que de chercher à créer, seul et/ou en équipe, un sas de décompression ? Pour cela, l’humour est un moyen de communication efficace, à condition d’être utilisé à bon escient. L’humour habilement maîtrisé et jamais blessant car conjugué à l’empathie, joue un rôle de régulateur. Il permet notamment de faire retomber la pression et de dédramatiser les situations tendues.

En formation, il s’avère un excellent moyen de fédérer le groupe, quand un climat de confiance a commencé à naître. J’ai bien parlé d’humour, non d’ironie ou de sarcasme. Vous pouvez tenter l’expérience le 24 décembre, si l’un de vos cadeaux de Noël ne vous plaît que moyennement ! Après le repas bien sûr, au risque d’être privé de bûche…

 

Noël… c’est du lien humain

Nous avons tous pris conscience ces derniers mois, à quel point la qualité de nos relations aux autres conditionne notre bien-être, la réussite de nos projets, la cohésion de notre équipe, l’émulation, la prise de décision et le partage d’informations. La qualité de la relation, c’est entre autres, la présence physique, le toucher et le contact visuel. Difficiles à activer pleinement lorsque nos modes de travail hybrides nous éloignent de nos collègues et/ou de notre manager…

J’ai pu observer, au sein des groupes de formation en présentiel, la manifestation physique et verbale du plaisir d’être ensemble. Même avec le masque omniprésent, qui n’aide pas à la communication. Bien sûr, comme à l’accoutumée, quelques esprits chagrins peu ouverts à la remise en cause se sont fait entendre. Pour autant, tous ont souligné le bonheur d’échanger. Touchés eux aussi avant l’heure, par la fameuse magie de Noël ?

 

En conclusion

L’écoute et l’attention accordées aux autres occupent une place centrale. Les négliger, c’est rompre avec le lien humain qui prévaut à toute réussite.

Alors, qu’il soit de Noël, de famille, d’équipe, d’à-propos, frappeur, critique, pur… je vous souhaite une fin d’année pleine d’esprit en attendant de vous retrouver avec bonheur, pour relever de nouveaux défis en 2022 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *