Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Coronavirus-journee-conges

En temps de Coronavirus où tout le monde est sur le pont, est-il si compliqué de prendre une journée sans contrarier votre N+1 ?

En ces temps de crise sanitaire, vous télétravaillez comme tous vos collègues ainsi que votre N+1. Vendredi dernier, vous avez posé votre journée : vous avez encore des dizaines de jours à prendre et souhaitez vous occuper du petit dernier un peu plus qu’à l’habitude.

Oui mais voilà : le lundi venu, votre N+1 vous fait remarquer lors de la téléconférence hebdomadaire qu’il a dû, lui, travailler tout le week-end en raison d’une surcharge de travail arrivée à la dernière minute. Depuis, vous remarquez son ton plus sec à votre égard et la culpabilité commence à vous ronger.

Comment réagir aux remarques du N+1 ?

Détendez-vous : vous aviez le droit de poser cette journée. Votre vie ne doit pas se résumer à votre travail, surtout dans cette période si compliquée de confinement où chacun est (au moins) un peu tendu par la situation. Pour votre hygiène mentale, la vie de couple (le cas échéant), la vie avec vos enfants (de même), vos contacts familiaux et amicaux par téléphone, Skype ou tout autre moyen, l’heure de sortie quotidienne autorisée sont aussi des impératifs.
Si votre N+1 délaisse ces activités pour se concentrer sur son travail, c’est sa responsabilité et ne doit pas devenir la vôtre.

N’hésitez pas à solliciter une courte discussion téléphonique pour échanger sur votre ressenti et le bien-fondé de votre démarche. Soyez pondéré mais franc. N’hésitez pas à rappeler les jours qui vous sont dus et qui témoignent de votre implication au travail : vous mettez ainsi l’accent sur une valeur qui vous est manifestement commune.

De façon générale, vous devez avoir du recul sur les critiques qui vous montrent sous un mauvais jour. Les accueillir et les évaluer, mais ne pas vous sentir touché si elles sont infondées. Vous démontrez vos qualités au quotidien.

Une relation apaisée avec votre N+1

Une de ces qualités que vous cultivez, encore démontrée ici, est la franchise. Cela initie une relation privilégiée : sachez exprimer clairement votre ressenti, évidemment toujours avec tact. Si vous présentez un problème, envisagez de lui exposer également des pistes de solutions. Il vous en saura gré.

Soyez attentif aux signaux faibles. Il met beaucoup l’accent sur tel dossier ? Il s’axe sur le service à la clientèle ? Soyez alerté sur ces points et réagissez en conséquence.

Bien sûr, vous devez avoir une vision claire de vos objectifs, faute de passer à côté et de contrarier votre N+1. De façon générale, il doit avoir de vous l’image de quelqu’un de fiable. Cela implique par exemple d’être ponctuel, aux réunions en temps de confinement, et à l’heure le matin ou aux rendez-vous en temps normal. Donnez-lui de la visibilité : être prévenu au dernier moment de l’absence d’un collaborateur a un impact sur l’organisation de l’équipe et de son manager.

Il arrive que votre manager vous critique, c’est normal, mais pas seulement pour ce vendredi : ce peut être aussi pour de bonnes raisons. Comprenez alors son point de vue et évaluez comment rectifier le tir, ne campez pas sur vos positions. Il accueillera favorablement votre ouverture au changement et votre souplesse.

Bien sûr, vous aussi avez des jours compliqués, plus difficiles que d’autres. Mais essayez de ne pas apporter de lourdeur supplémentaire à un contexte qui l’est déjà beaucoup. Évitez de faire comme certains de vos collègues qui geignent en permanence. Personne n’a envie de travailler avec eux… et il est peu probable qu’ils soient des piliers sur lesquels le N+1 bâtit sa stratégie. Tentez d’être un de ces piliers !

 

En conclusion et pour aller plus loin

C’est votre action au quotidien qui va permettre à votre N+1 de ne pas critiquer la prise de votre journée. Il doit savoir qu’il peut compter sur vous, et si besoin est, vous savez comment réagir à la situation, voire même en tirer profit en lui rappelant votre engagement.


Votre proactivité et votre franchise lui permettent de savoir où vous en êtes dans votre travail, et vous assurent d’anticiper au mieux ses demandes. Coronavirus ou pas !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *