Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Deconvenue Intelligence Emotionnelle

Gérer les déconvenues au travail

Dans la sphère professionnelle comme dans la vie privée, il arrive d’être déçu ou contrarié : projet non retenu, travail pas assez valorisé, voire promotion supprimée… Il est évidemment normal d’être contrarié, mais cela peut prendre des proportions inattendues : la déconvenue est alors tellement forte qu’elle peut déboucher sur une forme de rejet et démotive le sujet qui en est la cible. Il s’agit de ne pas tomber dans cette spirale.

Mais alors, comment faire face ?

L’Intelligence Émotionnelle

Je l’ai déjà évoquée à plusieurs reprises (voir mes articles « SPECIMAN est certifié EQ-i 2.0 », « L’intelligence émotionnelle : contrairement au QI, nous pouvons la travailler pour réussir ! ») mais là encore l’Intelligence Émotionnelle entre en action. Un individu avec un Quotient Émotionnel (QE – qui mesure l’Intelligence Émotionnelle) élevé sait – implicitement ou non – que les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises. Elles sont dans le cas présent le marqueur d’une envie – et/ou d’un besoin – qui restent insatisfaits.

Il faut savoir identifier cette envie / besoin pour y faire face. Typiquement, souffrir de passer à côté d’un poste de manager peut être le révélateur d’une envie de gérer les autres, d’avoir prise sur eux. Il s’agit alors de gérer la déconvenue en mettant en place des stratégies alternatives qui vont répondre à cette envie / besoin. On fait ainsi baisser la pression, cela permettant notamment de suivre le chemin d’un retour à un équilibre salutaire.

Concomitamment, l’analyse de la situation permet de comprendre ce qui n’a pas fonctionné et pourquoi cette situation a engendré cette déconvenue. Une erreur identifiée, ou un facteur externe, permettent de faire son deuil de la situation espérée.

Gérer ses émotions, c’est aussi mieux les appréhender. On est souvent plus affecté par une déconvenue qu’on ne le devrait réellement. Il est ainsi utile de prendre du recul, et de s’ouvrir à un collègue voire à son N+1 pour bénéficier d’un regard extérieur.

Dépasser la déconvenue

Une fois ces options mises en pratique, il s’agit d’aller de l’avant et de transformer la situation en en mettant en évidence les points positifs.

C’est la même démarche que lorsqu’on apprend de ses erreurs : sur le plan émotionnel aussi, il faut savoir rebondir. On décerne toujours des points à corriger, des aspects sur lesquels on a appris… autant de marches vers un avenir à nouveau motivant qui mettent fin à la spirale de la déception.

 

En conclusion et pour aller plus loin

Comme nous l’avons déjà vu, l’Intelligence Émotionnelle, contrairement au Quotient Intellectuel, n’est pas figée dans le marbre, et se travaille pour aller vers plus de bien-être et de performance. Son utilisation dans l’appréhension des déconvenues n’est ainsi pas innée, elle s’apprend.

C’est ainsi que Speciman est désormais certifiée EQ-i 2.0, le premier outil d’évaluation du Quotient Émotionnel qui soit scientifiquement validé. Fort de cette certification, Speciman sait accompagner les individus vers plus d’efficacité et de bien-être au travail (aussi!).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *