Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Partage Des Collaborateurs Entre Plusieurs Entreprises

Et si l’entreprise partageait ses collaborateurs ?

Des idées nouvelles naissent dans la sphère professionnelle pour assouplir certaines rigidités du monde du travail. Nous avions par exemple déjà évoqué combien le « job sharing » est fréquent chez Hewlett-Packard : deux personnes partagent un même poste, avec des résultats nets sur la productivité (voir « Organisation de l’entreprise : deux personnes, 1 seul poste »).

Une autre idée a été mise en application en France, précisément à Cholet. Pour le moment unique en son genre, elle pourrait pourtant bien se développer, au vu de la satisfaction des acteurs (dirigeants et collaborateurs) qui y participent.

Il s’agit, au cœur d’un réseau d’entreprises, de créer des passerelles inter-entreprises.

 

Le principe du fonctionnement en réseau d’entreprises volontaires

Dix-huit entreprises choletaises se sont regroupées en réseau, afin de rapprocher leurs salariés, d’initier des connexions voire d’échanger des compétences.

Il s’agit pourtant d’entreprises très diverses : les Brioches Pasquier, la briqueterie Bouyer-Leroux, le fabriquant de portes et fenêtres Batistyl, le groupe de recherche Hendrix Genetics, l’entreprise adaptée Qualea ou le transporteur Richou notamment.

 

Et concrètement, quelles connexions s’effectuent ?

Les connexions s’effectuent à tous les niveaux hiérarchiques, ce qui peut paraître iconoclaste a priori.

Par exemple, les dirigeants des Brioches Pasquier apprennent de Qualea sur la gestion du personnel handicapé, afin de pouvoir intégrer plus efficacement eux-mêmes des personnes en situation de handicap.

L’activité de Batistyl est parfois fluctuante : leurs collaborateurs peuvent ainsi intégrer Bouyer-Leroux en période de faible activité.

Une employée de Hendrix Genetics rêve de conduire des bus scolaires. Elle a passé 2 jours chez Richou à découvrir concrètement ce métier, avec 4 chauffeurs différents : autant de points de vue enrichissants qui l’on convaincue que son idée était la bonne. Elle débutera sa formation dans quelques mois.

Chaque entreprise expose également ses métiers et ses savoir-faire à de nouveaux publics.
C’est l’opportunité, pour des employés qui ne se sentent pas réellement heureux à leur place et qui sont donc peu impliqués, d’envisager de nouvelles perspectives. Cela, parfois directement au sein du réseau, et donc dans son bassin d’emploi.
Une stratégie gagnante pour tous les acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *