Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Politesse-productivite

Managers, réinvestissez dans la politesse en 3 étapes pour plus de productivité

La vie en entreprise est de plus en plus intense, chacun est penché sur son smartphone pour surveiller le mail tant attendu, le bruit règne dans l’open space… toutes les conditions sont réunies pour que la politesse soit de plus en plus rare dans la sphère professionnelle. Une étude a d’ailleurs montré qu’un salarié sur deux est la cible d’incivilités au bureau.

Or la politesse n’est pas un simple témoignage du savoir-vivre qui régnait autrefois. Des études ont  montré qu’elle impactait directement la productivité.

La politesse, source de productivité

Ne pas saluer chacun en arrivant le matin, garder les yeux rivés sur son téléphone lorsqu’un collègue s’adresse à vous,… c’est nuire au climat de travail. En ne considérant pas vos interlocuteurs, vous risquez d’altérer l’image qu’ils ont d’eux-mêmes, mais aussi celle qu’ils vous portent. C’est une potentielle pollution à l’efficacité de l’équipe à travers l’altération de son bien-être et de la motivation de ses éléments.
Elle est d’ailleurs reconnue par les tribunaux : un salarié refusant notamment et de façon systématique de saluer et serrer la main à ses collègues peut être licencié de plein droit (cour d’appel de Paris, décembre 2015).
Il est ainsi des comportements – a priori évidents mais qu’il est manifestement bon de rappeler – qui vont influer sur l’efficacité de l’équipe. Ces comportements concernent l’ensemble de la hiérarchie de l’entreprise.

Étape 1 : Porter attention à ses collaborateurs

Le manager l’oublie souvent, mais il est crucial de montrer l’exemple. Ne pas disposer de temps ou traverser une période de stress ne sont pas des excuses pour oublier les élémentaires règles de politesse envers les autres.
Saluer son équipe en arrivant le matin – même d’un bonjour général si elle est nombreuse – est un geste qui prend un temps minimal mais peut tout changer pour les collaborateurs. Non seulement ils se sentiront – avec raison – considérés, mais ils auront plus aisément la capacité à exporter les règles de politesse auprès de leurs (et donc de vos) clients : vous touchez aussi l’image de l’entreprise. Et en considérant les autres, vous gagnez en influence.
Je l’ai souvent exposé à travers mes articles : complimenter un collaborateur qui vient d’atteindre ses objectifs est porteur de renforcement du vivre ensemble.
De la même façon, accorder quelques minutes à un collaborateur qui traverse une période difficile – tant personnelle que professionnelle – permet de lui porter de l’attention, de comprendre ses difficultés potentielles, de faire le point avec lui et le cas échéant, de le remotiver.

Étape 2 : Réapprendre à communiquer

Les nouvelles technologies, les nouvelles méthodes de travail en open space ou en flex office ont tendance à déshumaniser le quotidien. Adresser un mail, un texto ou une alerte via Messenger à un collègue qui est voisin dans l’entreprise n’est pas rare.
Or rien ne remplace un véritable échange, quel qu’en soit le sujet. C’est aussi une façon de retisser un véritable lien social, et de réoxygéner sa journée au milieu des appels téléphoniques incessants et des mails urgents.
Cela doit se faire en prenant en compte l’entourage : il n’est pas question de parler fort à un collègue au sein d’un open space : c’est aussi une règle de politesse que de ne pas agresser autrui. D’autant, en l’espèce, que le bruit est une véritable nuisance au bureau qui, elle aussi, altère la productivité.

Étape 3 : Déconnecter, le temps d’échanger

Discuter avec un collègue en jetant de façon récurrente un œil sur son smartphone, déjeuner avec un collaborateur ou un client en posant son téléphone sur la table, passer son temps sur sa tablette pendant une formation… sont des pratiques qu’il faut savoir bannir.
On trouve toujours le temps, en toutes circonstances, d’oublier les nouveaux media de communication pour échanger de vive voix. C’est considérer son interlocuteur et favoriser la richesse des échanges que d’agir ainsi, mais c’est aussi s’assurer une bonne hygiène mentale (voir mon article « Managers, décrochez du numérique en 6 points »).

 

En conclusion et pour aller plus loin

Pour le bien-être de l’équipe, pour être respecté des autres et pour renforcer l’image que les collaborateurs transmettront auprès des clients, la politesse est un vecteur essentiel et trop souvent oublié. Elle demande du savoir-vivre mais aussi de casser des règles bien établies, souvent liées aux nouvelles technologies qui envahissent l’univers professionnel.

Pour réinstaurer la politesse, diverses méthodes peuvent être mises en oeuvre.
Organiser des groupes de parole où chacun pourra s’exprimer mais aussi exposer son ressenti face à l’autre en est une simple, à implémenter.
Mais faire appel à un professionnel afin de sensibiliser à l’importance de la politesse pour l’entreprise mais aussi pour chacun est un bon moyen d’agir positivement sur les problématiques rencontrées. Speciman peut vous assister et vous apporter des solutions dans ce cadre, quelle que soit la taille de votre structure : contactez-nous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *