PIXNIO-232780-900x574

Se réinventer en conservant son ADN

Salariés comme dirigeants et managers, ont mis à profit la période de la crise sanitaire pour une introspection. Maintenant que la reprise s’amorce, leur réflexion débouche sur de nouveaux comportements qui visent à se réinventer dans l’exercice du management. Dans cette optique, voici 4 bonnes pratiques que je partage avec vous.

Se réinventer en mode “collaboratif”

Le début de l’été voit revenir progressivement les salariés dans leurs entreprises. Celles-ci, encore marquées par les mois passés, se sont remises en cause, de façon volontaire ou contrainte. Plus de souplesse, d’authenticité, davantage de lien social… Quelle que soit la manière dont cela s’est traduit concrètement, beaucoup d’entreprises ont appris de l’année 2020. Elles ont impulsé des changements culturels et technologiques, bien partis pour s’ancrer dans la durée. Du côté des managers, la gestion à distance des collaborateurs a permis de développer deux capacités : l’empathie et l’innovation.

Sur le terrain de l’innovation managériale, ces évolutions portent avant tout sur l’organisation et les systèmes d’information. Le sujet « modes collaboratifs » arrive souvent en dernière position dans le classement de ce qui constitue l’innovation en entreprise. Pourtant, c’est très certainement sur ce point que se situe la véritable (r)évolution du management. Un sujet clé certes, mais parfois difficile à traiter si j’en crois ce que j’entends des managers. Plus particulièrement : comment réinventer sa façon de manager sans se renier, en conservant son ADN de manager ?

 

1- Fédérer son équipe autour d’un nouveau socle identitaire

Préserver l’esprit d’équipe, maintenir une dynamique, faire avancer les projets en dépit de la distanciation sociale : ces actions ont mis en exergue l’intérêt de disposer de valeurs collaboratives. Ces dernières vont s’avérer fondamentales pour enclencher l’«après- pandémie». A contrario, il apparaît peut-être que d’autres valeurs ou principes n’ont eu aucune utilité, ou ont été peu exploités ces derniers mois. Profitez-en pour vous poser avec votre équipe et redéfinir ses valeurs collaboratives de sorte qu’elles puissent constituer un socle identitaire solide et adapté à ce nouveau contexte.

Ainsi, vous mettez en œuvre une pratique managériale faisant partie des « fondamentaux », celle de donner du sens à ses actions, tout en lui conférant un souffle nouveau.
Un prérequis : cette démarche nécessite avant tout de connaître clairement ce qui est attendu de vous, manager. En effet, ce sujet ne concerne pas seulement les managers mais bien l’entreprise toute entière et ses dirigeants, en premier lieu.

 

2- Dégager du temps

Ces derniers mois, vous avez été particulièrement sollicités, en première ligne. Organiser le travail, piloter et animer à distance, continuer à garantir les résultats attendus, le nez devant votre écran à longueur de journée, vous n’avez pas économisé votre peine et cette fin de semestre vous laisse exsangues.

Si crouler sous les projets sans une minute pour réfléchir est votre quotidien, il convient maintenant d’y remédier : innover demande du temps, des espaces de réflexion sans objectifs ni deadlines, lors desquels vous pourrez libérer vos idées. Transformer l’innovation en culture n’est pas seulement question de bonne volonté, et la créativité ne suffit pas : un véritable plan d’action est incontournable afin de bousculer les habitudes, de rafraîchir les méthodes et de changer les réflexes. Cela nécessite du temps.

Bien entendu, vous planifiez ce temps, le bloquez dans votre agenda comme une tâche. Que cette réflexion se fasse seul ou que vous y conviiez vos collaborateurs, qu’elle s’effectue en télétravail ou au bureau, l’important est qu’elle existe et soit matérialisée.

Savoir dégager du temps pour soi est bien évidemment une pratique managériale éprouvée. Consacrer ce temps à l’innovation managériale l’est beaucoup moins : selon les sondages les plus récents, seulement 15 % des dirigeants feraient de l’innovation managériale une priorité, loin derrière les innovations produits, technologiques ou opérationnelles.

 

3- Garder le fond, changer la forme

Je viens de le vivre en faisant l’expérience de changer l’identité visuelle de mon cabinet : comment insuffler un esprit nouveau perceptible par mes clients, tout en conservant ce qui me tient à cœur ? L’exercice n’est pas simple. J’ai choisi de rompre avec l’aspect carré de mon logo et j’ai opté pour un graphisme tout en rondeur. Le violet fait partie de l’ADN de Speciman : je l’ai gardé et l’ai bousculé avec la couleur orange, pleine de peps. Vous découvrirez le résultat dans les jours prochains.

Pour vous, changer la forme peut signifier, jongler davantage entre plusieurs styles de management. Selon le même sondage en effet, la majorité des managers caractérisent leur style comme participatif ou collaboratif, contre seulement 14 % le qualifiant comme directif… alors que 81 % des salariés le perçoivent comme directif !

C’est d’autant plus ennuyeux que le collaboratif, impulsé par le style de management du même nom, est la voie la plus sûre vers l’innovation. L’idéal est de s’intéresser à ce que pensent les collaborateurs, mais aussi le cas échéant, les clients : tous connaissent l’entreprise et le marché sur le bout des doigts, sous des angles différents et complémentaires. Quant à la mise en œuvre, les options sont légion et là aussi, les formes sont diverses : concours, serious games, questionnaires, boîtes à idées, team-building… À vous de choisir !

 

4- S’ouvrir aux autres

L’innovation managériale se nourrit de la mise en commun des cerveaux et des façons de penser. Vous connaissez l’adage ? Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin. Au-delà des membres de votre équipe, échangez avec votre manager, allez voir vos pairs qui seront souvent ravis de contribuer à vos réflexions, participez à des ateliers (le codéveloppement par exemple, fait des miracles), à des formations.

Rejoignez des réseaux apprenants : ces nouveaux outils de formation et d’apprentissage consistent à rassembler différents acteurs d’un même domaine afin de mettre en commun leur savoir pratique et de former un véritable réseau spécialisé. Échanges, récits, cas pratiques et problématiques concrètes permettent de transmettre les connaissances et d’enrichir les savoirs.

Ainsi, vous gagnerez du temps, conforterez vos points de vue, collecterez quelques pépites. Vous serez bien le même manager, mais en réalité augmentée !

 

 

En conclusion

La tendance sociologique de fond dans laquelle nous nous trouvons, bouleverse les modes de consommation et de production. Elle fait de l’innovation managériale non pas un « plus », mais une mise au point indispensable des leviers de gouvernance et de compétitivité.

Pour innover, rien ne sert de se doter de concepts flambant neufs. Il faut plutôt aller chercher du côté de la résilience des entreprises, de leur adaptation et de leur agilité.

Speciman vous accompagne sur le chemin de l’innovation managériale : contactez-nous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *