Situations Managériales Difficiles : Comment Faire Face ?

Situations managériales difficiles : comment faire face ?

Baisse d’activité ou surcharge de travail, tensions dans les équipes, remise en cause personnelle… Ces situations managériales difficiles ne sont pas insolubles. Découvrez mes préconisations pour retrouver une bonne ambiance.

 

En matière de gestion des femmes et des hommes, le quotidien du manager est loin d’être un long fleuve tranquille. Il est souvent rythmé par une alternance de périodes calmes voire exaltantes, et de turbulences. Parfois, ces dernières s’annoncent sans crier gare : vous avez laissé hier l’équipe en pleine forme et trouvez cet après-midi une ambiance plombée. Vos collaborateurs qui ne sont pas en télétravail arborent une mine fermée et l’on entendrait une mouche voler sur le plateau.

Que s’est-il passé ? C’est la question que vous vous posez. Et vous pouvez répondre par deux postures :

  • vous décidez d’attendre que cela passe, après tout, ça ira sûrement mieux demain
  • vous menez votre enquête tout de suite, n’étant pas adepte de la procrastination.

Je vous conseille la deuxième option. Une fois l’enquête menée, vous allez peut-être vous retrouver confronté à une situation managériale difficile. L’identifier est indispensable pour éviter que l’ambiance de plomb ne perdure. Reste ensuite à choisir le bon remède.

 

1. Situation difficile liée au contexte

La crise sanitaire a généré, ou accentué, certains états :

  • des salariés inquiets, alertés par des perspectives peu optimistes
  • une mise en place parfois chaotique du télétravail,
  • des managers trop présents ou trop absents des écrans,
  • des résultats en baisse,
  • le développement peu accompagné de nouvelles activités pour relancer
    l’entreprise…

Ce sont autant d’éléments contextuels qui ont complexifié la tâche des managers. Ces derniers se sont trouvés pris en étau entre une nécessaire continuité de performance et les interrogations de leurs collaborateurs, lesquelles faisaient écho à leur propre questionnement… parfois sans réponse adéquate à apporter.

Aujourd’hui, l’activité repart ! Mais la crise a laissé des traces, montré des forces et des fragilités dont il faut tenir compte.

Les pistes de management : gardez le fil de la communication

Lorsqu’une situation managériale devient difficile en raison du contexte de l’entreprise, je recommande d'alterner des prises de parole en collectif et des points individuels. Cela vaut aussi quand vous n’avez « rien de neuf » au plan informatif. Ces temps forts sont faits pour « prendre le pouls » de l’équipe et des membres qui la composent, pour donner confiance, pour pratiquer une écoute attentive de chacun. Prenez en compte, autant que faire se peut, les intérêts individuels pour adapter votre management. Pratiquez la politique des petits pas pour rendre visibles les avancées, validez ces avancées avec l’équipe ou en individuel.

 

2. Situation difficile liée à une « forte » personnalité

Vous avez très certainement parmi vos collaborateurs, ce que l’on appelle de « fortes » personnalités. Derrière ce qualificatif, se cache entre autres, la propension à dire tout haut ce que certains pensent tout bas, ce qui est souvent moteur. En revanche, l’intransigeance dont peut faire preuve ce type de personne et son écoute parfois sélective s’avèrent usantes au quotidien. Son niveau de compétences justifie parfaitement sa présence dans l’entreprise, pour autant votre rôle de manager est central : bien manager une « forte » personnalité est essentiel pour conserver ce
talent, tout en préservant une bonne ambiance au travail.

Les pistes de management : dialoguez

De mon point de vue, il faut échanger régulièrement en tête-à-tête avec ce collaborateur. Faites preuve d’écoute et prenez en compte ses suggestions si elles sont pertinentes. Faites-lui prendre conscience qu’on peut s’affirmer tout en pratiquant l’empathie. Conseillez-le pour améliorer la « forme » de sa communication. Parlez aussi avec ses collègues, pour bien comprendre leurs éventuelles difficultés.

 

3. Situation difficile liée à un conflit entre collaborateurs

Le conflit fait peur, notamment en raison de la charge émotionnelle vive qu’il contient. Pour autant, il fait partie de la vie, au travail comme dans la sphère personnelle. Autant se le dire et l’accueillir comme un élément incontournable dans une organisation saine. Lorsqu’il survient, il n’est pas question de l’éviter. Au contraire, il faut le gérer rapidement avant que la situation ne s’envenime. Vous verrez, l’équipe en tirera un retour d’expériences qui, souvent, fait grandir.

Les pistes de management : gérez la crise

Tout commence par une observation et une mise en contexte de la problématique : un état des lieux basé sur des faits. Cherchez : qui est impliqué, quelle est la source du conflit ? Si vous décidez qu’il vous faut intervenir, alors mettez en œuvre un plan de gestion de crise. Rencontrez les collaborateurs individuellement puis ensemble. Faites exprimer les irritants ainsi que les solutions envisagées et terminez par des
mesures concrètes.

 

4. Situation difficile liée à des écarts de conduite

Des retards réguliers et injustifiés ? Une attitude inadéquate ? Un langage inapproprié ? Lorsque les écarts de conduite d’un collaborateur se répètent sur une période courte, son recadrage est incontournable. Et nul besoin de développer les conséquences d’une non-réaction de votre part.

Les pistes de management : redonnez le cadre

Sans tarder, il faut s’entretenir avec le salarié incriminé, en face à face. Rappelez-lui les codes et les valeurs de l’entreprise, à appliquer dans son rôle et dans sa fonction. Affirmez-vous dans votre rôle de manager en lui redonnant un cadre et en lui réitérant – si c’est pertinent – votre confiance et votre souhait de le garder comme un élément clé du service. En pareille situation, veillez à avoir un discours positif et constructif. Fixez-vous comme objectif qu’il s’engage sur un réel changement de posture et assurez un suivi.

 

5. Situation difficile liée… à vous

Vous avez beau faire bonne figure, vous n’êtes de retour au travail (que) depuis un mois et vous êtes déjà KO. Fatigue, dossiers en souffrance oubliés provisoirement cet été et se rappelant brutalement à votre souvenir, rentrée des enfants avec son lot de petites difficultés… Difficile parfois de se montrer à la fois patient, pédagogue et bienveillant en toutes circonstances. Pourtant, vous connaissez l’importance du fameux « manager par l’exemple » et vous savez que les pistes de management évoquées ci-dessus sont conditionnées par la rectitude de vos propos comme de
votre comportement.

Les pistes d’auto-management : focalisez votre attention sur l’essentiel

C’est selon moi, un point majeur : allouez l’essentiel de votre attention sur les dossiers et/ou les réunions clés. Et sachez en décaler/abandonner d’autres. Par ailleurs, renoncez à incarner du 1er janvier au 31 décembre le manager idéal :

  • acceptez vos limites,
  • osez dire à vos collaborateurs que vous avez provisoirement besoin de vous
    préserver,
  • régulez leurs sollicitations si celles-ci sont trop fréquentes.

En parallèle, assurez-vous des plages de récupération régulières : combinez respiration et mouvement au moins 20 minutes d’affilée aussi souvent que de besoin, par exemple entre deux réunions en visioconférence.

 

En conclusion

Aucune situation managériale difficile ne se trouve sans solution. L’expérience et les vécus jouent beaucoup dans votre choix de la bonne démarche à entreprendre pour en sortir par le haut. Ce n’est, bien sûr, pas facile. Cela peut prendre du temps et vous demander une énergie que vous auriez aimé consacrer à d’autres enjeux. Mais vous n’êtes pas seul : échangez avec vos pairs. Leur retour d’expérience ouvrira le champ des possibles pour pacifier les relations.

Vous avez aussi le droit de douter du bon chemin à prendre. Speciman peut vous apporter une écoute bienveillante, mais surtout vous accompagner dans les choix utiles pour retrouver une situation managériale apaisée : contactez-nous ! contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *