Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Smartphone

Smartphone, smartphone, quand tu nous tiens…

J’ai déjà évoqué l’importance qu’ont pris les outils numériques dans l’univers (aussi) professionnel – voir mon article « Managers, décrochez du numérique en 6 points ». Mais un fait est troublant au quotidien : l’importance du smartphone dans toutes les strates de l’entreprise, du dirigeant au collaborateur.
Hors de l’entreprise, les habitants des grandes villes qui fréquentent le métro sont sans doute parfois frappés par des wagons entiers de personnes penchées sur leur smartphone, à jouer, discuter, naviguer sur les réseaux sociaux…

Il m’a semblé utile, au vu d’une récente étude*, de faire un point sur l’importance du smartphone dans l’entreprise.

L’addiction au smartphone

Aujourd’hui, 75 % des français possèdent un smartphone (quand plus de 9 sur 10 ont un téléphone portable). Cet objet est devenu un « couteau suisse » au quotidien : s’il permet de surveiller ses mails et ses messages instantanés au travail, il se transforme, au gré d’applications, en dictionnaire, agenda, appareil photo, radio, lampe, console de jeux, entremetteur, centrale de réservation de transports ou de spectacles, conseiller bancaire, aide à la consommation…

Si bien qu’il devient un véritable outil central dans nos vies, tant personnelles que professionnelles, comme aucun autre. Ainsi, 50 % de la génération Y consulte son téléphone plus de 50 fois par jour (et 25 % plus de 100 fois, avec plus de 5 heures d’utilisation quotidienne). Mais ces chiffres impressionnants ne varient pas beaucoup chez leurs aînés managers, femmes et hommes aujourd’hui hyper connectés, dont les smartphones occupent 3 heures de la journée.

Cette consommation effrénée génère de telles addictions que l’idée de vivre sans smartphone devient insupportable.
Plutôt que d’en être privés pendant un mois, plus de 50 % des utilisateurs préfèrent conserver leur smartphone, même contre une augmentation de salaire de 10 %, ou une semaine de vacances supplémentaire.
Et plutôt que d’en être privés pendant un an, 11 % des américains choisiraient d’être éloignés de leur mari/femme pendant un mois, quand 4 % sont prêts à être emprisonnés pendant cette même durée.
On constate ainsi à quel point cet objet est devenu indispensable, hors de toute raison.

Le smartphone dans l’entreprise

Il semble devenir un appendice « normal », une extension de la main, tant on voit chacun se déplacer, même pour de courts moments, avec lui.

C’est que chaque temps (anciennement) libre devient un moment de travail potentiel avec le smartphone : les quelques minutes d’attente avant une réunion ou l’arrivée d’un client peuvent être exploités pour gérer ses mails ou échanger avec un collaborateur par messagerie instantanée, par exemple.

De plus en plus de structures – des commerces notamment – utilisent les smartphones en permanence : tel collaborateur d’un magasin de chaussures va commander directement au stock les modèles à essayer pour son client, sans quitter celui-ci.
Plus encore, il est vecteur d’un travail en multitâches : tout en travaillant sur un dossier via l’ordinateur, un collaborateur peut surveiller mails et notifications sur son smartphone.
Ce sont 6 cadres sur 10 qui utilisent la messagerie instantanée chaque jour dans leur univers professionnel. Et de nombreuses entreprises développent des réseaux sociaux internes pour favoriser les échanges entre collaborateurs et diffuser leurs informations.

Le smartphone : toujours plus… de problèmes ?

Cette importance du smartphone peut-elle encore s’accroître ? Pour la première fois, la vente des smartphones a baissé en 2018. Le prix croissant en est la principale raison : les derniers modèles sont plus chers que beaucoup d’ordinateurs dernier cri.

Il faut noter, dans l’entreprise, le paradoxe lié à cet outil : s’il « lisse » le temps de travail dans la journée (en « remplissant » les pauses, en permettant un contact permanent avec l’équipe ou le client), il n’a jamais autant été un perturbateur du travail à réaliser. Avec l’augmentation des applications (messageries instantanées, SMS, réseaux d’entreprise…), ce sont les tâches en cours qui sont perpétuellement entrecoupées d’alertes et de notifications.
De plus, le « multitasking », outre d’être un perturbateur de la concentration, est une technique qui épuise au fil de la journée.
Mais parions que, malgré les actuels déboires de Huawei, l’arrivée de la 5G ne va pas arranger les choses…

 

En conclusion et pour aller plus loin

On le constate donc, gérer l’utilisation des smartphones chez ses collaborateurs peut être une vraie préoccupation pour le manager. Si cela doit virer au casse-tête et altérer les résultats, il faut alors rappeler à chacun les règles de base d’une bonne « hygiène » de l’outil.

Speciman peut vous aider à faire un point avec votre équipe sur l’utilisation pertinente des outils numériques, et résoudre les éventuels soucis que ceux-ci entraînent dans l’entreprise, tels que manque de concentration, absence de priorisation…

 

* Smartphone and IoT Consumer Trends, Professeurs Meyer et Hess – B2X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *