Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-dark-vador-manager.jpg

Une chance pour l’Alliance : Dark Vador est nul en management !

 

Il est souvent ludique – et parfois riche d’enseignements – de considérer les héros de fiction avec l’oeil d’un professionnel du coaching.

J’avais déjà prôné mon intérêt pour « l’esprit Mac Gyver » en management, du nom de ce héros d’une série télévisuelle des années 90 (voir l’article : La créativité au travail : un axe de l’innovation en management ?).  Il était toujours prompt à résoudre des problèmes complexes à partir d’idées simples qui pouvaient paraître saugrenues mais innovantes, et il n’hésitait pas à passer à l’action : c’est une règle que l’on peut aussi appliquer à l’entreprise pour ne pas brider la créativité des équipes.

Un autre héros – ou plus précisément anti-héros – s’impose au cinéma depuis des décennies : dans la saga « La guerre des étoiles », Dark Vador incarne le maître du mal. À la tête de légions belliqueuses, il mène la vie dure aux membres de l’Alliance.

Mais gère-t-il efficacement sa démarche de conquête de l’univers ?

 

Un manque d’écoute certain

Un manager efficace est d’abord à l’écoute de ses collaborateurs. La prise en compte de chacun permet un fonctionnement efficace de l’ensemble de l’équipe, et contribue au bien-être de tous.

Là, notre anti-héros a des leçons à recevoir : loin de toute empathie, son autorité ne souffre d’aucune contradiction, et le bien-être de chacun n’est clairement pas sa priorité !

 

Une tolérance zéro au droit à l’erreur

J’ai déjà rédigé un article sur la question – Innovation managériale : pour avancer, acceptez l’erreur !. L’acceptation de l’erreur en management est un axe fort de la réussite de l’équipe : autoriser les collaborateurs à se tromper permet de ne pas entraver le passage à l’acte, et enrichit l’équipe entière par une réflexion sur les causes de l’échec. On peut ainsi envisager l’erreur comme une voie vers la réussite, grâce à des débriefings constructifs.

Dark Vador supprime ceux qui se trompent : c’est une sanction certes radicale mais contre-productive. Le management par la peur est plutôt le signe d’un manque de compétence et s’avère être un parfait contre-exemple à l’efficacité…

 

Une vision obsessionnelle de l’univers

Attirer Luke Skywalker du côté obscur de la force et supprimer l’Alliance, tels sont les buts de l’Empire Galactique. Faire preuve de souplesse, innover dans ses objectifs comme dans les moyens de les atteindre, être agile : autant de qualités d’un bon manager. Là encore, le bât blesse : les idées obsessionnelles sont contre-productives.

 

Ne pas apprendre de ses échecs

Si la tolérance au droit à l’erreur est nulle chez les affidés et les exécutants du méchant Dark, il est moins regardant lorsqu’il s’agit de ses propres fautes. Pourtant le manager n’a pas toujours raison !

Ne tirant aucun enseignement de ses échecs, Dark Vador est ainsi prompt à construire une seconde Étoile noire, même si la première s’est avérée être une erreur stratégique. 

 

Ne pas savoir déléguer

Ne pas savoir déléguer et s’arroger seul le pouvoir de décision prive le leader des richesses de l’équipe et fragilise l’exécutif. À croire que l’on est irremplaçable, on peut se voir dominé par ses propres concurrents…

Si Dark Vador avait été meilleur en management, il est probable que la saga Star Wars se serait résumée à un court métrage… cela aurait été dommage quand on pense à tous ceux qui la suivent avec passion. En tant que manager, Dark mérite un zéro sur toute la ligne. Les cabinets de coaching ont de beaux jours devant eux s’ils s’aventurent sur le côté obscur. 

Que la force soit avec eux…

 

Chez Speciman en revanche, nous vous accompagnons sur la voie d’un management efficace, où l’écoute, l’agilité et le bien-être permettront le développement de votre entreprise, loin du cinéma, bien ancrés dans votre réalité économique. Rencontrons-nous pour en parler !

 

 

Source :The Galactic Empire: 5 Leadership Mistakes, Forbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *