Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Coaching-pas-gourou.jpg

Le coaching : une pratique de gourou ?

Je vous propose ce billet en réaction à une interview très intéressante du philosophe et journaliste Roger-Pol Droit sur le site rts.ch à propos de la tendance actuelle du « coaching pour tout ». Vous trouverez le lien pour l’écouter en fin d’article, je serais ravie d’avoir votre avis sur la question.

Son analyse a retenu toute mon attention car elle revêt un sens particulier : je suis Coach depuis plus de 10 ans en entreprise.

Le coaching, dérive conceptuelle d’un métier pourtant bien défini

En qualité de Coach, j’ironise souvent moi-même sur cette “mode” du coaching pour tout et donc du coaching “fourre-tout” qui consiste à vouloir “béquiller” chaque acte simple de la vie quotidienne de l’individu, au risque de voir disparaître inventivité, singularité, challenge personnel, expérimentation.

J’ironise et en même tant, cela m’attriste car finalement, est-ce vraiment de coaching dont on doit parler dans ce cas ? Non bien sûr.

Car qu’est ce vraiment que le coaching ?

Si je prends comme référence la définition du coaching donnée par la Fédération Francophone de Coachs Professionnels :

“Le coaching est un processus d’accompagnement qui favorise la prise de conscience par une personne de ses modes de fonctionnement, avec l’objectif de dépasser la situation dans laquelle elle se trouve et d’atteindre les objectifs professionnels et/ou personnels qu’elle s’est fixés en toute autonomie”.

Les trois derniers mots sont primordiaux : “en toute autonomie”. On est donc aux antipodes des déviances dont parle très justement Roger-Pol Droit.

Le coach et la déontologie

Le “vrai” coach s’appuie de façon respectueuse sur le socle de valeurs de l’individu, sur ses talents, et permet à la personne de révéler ses potentiels. Il n’est qu’un simple outil permettant à l’individu qui le souhaite, de se développer. Ceci nécessite bien sûr entre autres qualités, de l’empathie.

Il y a quelques dizaines d’années, quand on avait un souci, hormis à ses proches, à qui parlait on ? A un prêtre, par exemple. Dans le monde actuel, parler et surtout bénéficier d’une réelle écoute nécessitant du temps pour l’autre est devenu compliqué, donc l’individu tend à se renfermer sur ses préoccupations.

Le coach est là pour les faire s’exprimer et bien sûr pour amener la personne, grâce à elle même, vers des solutions. Dans l’univers professionnel également, il est parfois malaisé de faire part de ses difficultés à son manager, surtout si celles ci sont liées au savoir être et même si la communication entre manager et collaborateur est excellente. Le coach est alors un interlocuteur privilégié.

Et lorsque la déontologie du coaching est suivie, de vrais succès sont à la clé : confiance restaurée, dépassement de soi, accomplissement de ses objectifs, mise en place de mécanismes vertueux…

Coaching et méthodologie

Grâce à des outils et à une méthode respectueux de la personne, des résultats tangibles sont atteints, à titre personnel comme au plan professionnel. Et la progression est mesurée de façon concrète.

Par exemple, au plan professionnel, le coaching peut permettre à un manager de passer de façon pratique d’un style de management directif à une palette de styles adaptés, pour une meilleure communication avec ses collaborateurs. Il s’ensuit une meilleure compréhension de chacun, une fluidité dans les rapports, et des objectifs collectifs et individuels atteints dans une ambiance apaisée.

Non, le coach n’est pas un Gourou !

On est ici bien loin de la boîte à outils des maîtres à penser qui certes peuvent prodiguer de très bons conseils, mais ne doivent en aucun cas usurper le nom de “coach”.

Ni psy, ni prêtre, ni gourou, le travail du coach ne consiste pas à faire du prosélytisme, mais bien à accompagner une progression dans le respect et la cohérence de la personne.

La profession de coach est très cadrée. Si l’intitulé se démocratise et commence à être connu, ce n’est pas toujours à l’avantage des coachs authentiques car le terme tend à être déformé, et par extension mal compris.

Je vous propose à présent d’écouter l’Interview de Roger-Pol Droit qui est vraiment très intéressante, et de me faire un retour en commentaire : http://www.rts.ch/audio/la-1ere/programmes/on-en-parle/5161267-tendance-le-coaching-pour-tout-10-09-2013.html

Si vous le souhaitez, vous pouvez également la télécharger sur votre ordinateur en cliquant ce lien : http://download-audio.rts.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/2013/on-en-parle_20130910_standard_sequence-3_50d89953-b40d-41de-abf7-d1ebd1d7e2b0-128k.mp3

 

photo credit: The PIX-JOCKEY (no comments, no groups!) via photopin cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *