Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Carrières : L'entretien D'embauche

Entretien d’embauche : les questions auxquelles vous ne couperez pas, et celles auxquelles vous NE devez PAS répondre !

L’entretien d’embauche est un exercice délicat et inévitable pour tout salarié. Les recruteurs utilisent parfois des questions « pièges » mais néanmoins standards auxquelles il est préférable de se préparer pour répondre avec pertinence.
Mais il existe également des questions qui sortent du cadre d’un entretien de recrutement : sachez que vous n’avez pas à y répondre.
Voici quelques conseils.

Votre optique dans l’entretien d’embauche

Vous le savez, vous n’êtes certainement pas le seul à postuler. Il s’agit donc de faire la différence.
Ne vous mettez pas en position inférieure : vous ne sollicitez pas une grâce du recruteur, vous êtes là pour vos compétences, qui ont pour l’instant retenu l’attention de l’entreprise. Vous devez les réaffirmer mais insister sur des traits plus personnels qui vous singulariseront. L’intérêt des questions classiques est qu’elles sont prévisibles : vous pouvez les anticiper !

Le grand classique : « Parlez-moi de vous »

Souvent posée en début d’entretien, c’est une question a priori déroutante. Très générale, son but est à la fois de mieux connaître le candidat et de savoir comment celui-ci va structurer -ou non- sa réponse.
Il ne faut pas la voir comme une question piège, mais comme l’opportunité de se mettre en valeur : le recruteur vous donne la parole, profitez-en ! Il s’agit d’apporter une réponse concise, claire et étayée de cas concrets. Il faut savoir présenter son parcours de façon à valoriser vos expériences significatives. Le recruteur doit en effet cerner d’entrée la concordance du profil des candidats avec le poste à pouvoir, et être rassuré d’entrée sur cette adéquation. Vos compétences professionnelles et votre vécu vont étayer ce point de vue.

« Quel est votre principal défaut ? »

À cette question « bateau », évitez les réponses standards, du type « Je suis un peu trop perfectionniste » : votre réponse classique ne transmet pas une image positive de vous.
Préférez évoquer vos « axes d’amélioration » en toute franchise, sur lesquels vous travaillez, ces petites déficiences relationnelles ou techniques que nous avons tous. Mettez votre maturité en avant, vous êtes quelqu’un sur lequel on peut compter. Démontrez que certaines situations vous ont permis d’évoluer sur certains points.
Cerise sur le gâteau : montrez que vous savez prendre du recul sur vous-même et faites preuve d’un peu d’autodérision. Une bonne façon de marquer des points sur vos concurrents !

« Pourquoi devrions-nous vous préférer à un autre ? »

Réjouissez-vous, cette question intervient dans la dernière ligne droite du processus d’embauche, c’est bon signe !
Sortez alors des généralités pour illustrer par des exemples concrets : vous aurez préalablement à l’entretien relu la fiche de poste et mis en adéquation votre profil avec les mots-clés de cette fiche. Citez des exemples, des réalisations pour étayer votre propos.
Seul écueil : en faire trop. Ne vous placez pas comme un recours inévitable : trop de confiance n’est pas un critère en adéquation avec l’adaptabilité requise (ni la cohésion d’une équipe, par exemple).

« Avez-vous des questions ? »

Attention, il s’agit souvent de la dernière question de l’entretien, et il faut terminer en beauté !
Exit les interrogations dont les réponses sont publiques (le chiffre d’affaire de l’entreprise, son effectif…).
Il faut privilégier les questions en rapport direct avec le poste à pourvoir, en écartant de prime abord celles qui ne sont pas d’actualité (quels avantages sont liés au poste, quels congés…) qui montreraient peu de motivation et d’implication pour le poste convoité.
Pourquoi ne pas s’enquérir du parcours du manager qui gère l’équipe, de la taille de cette équipe ou du principal écueil du poste ? Voilà des interrogations pertinentes.

Les questions auxquelles vous NE devez PAS répondre

Certains recruteurs prennent quelques libertés avec la loi, à vous de les recadrer ! Vous êtes là uniquement pour exposer des faits en relation avec le poste à pourvoir, et expliquer pourquoi vous êtes le candidat idéal.
Ainsi, votre situation familiale, votre statut marital, l’emploi de votre conjoint, votre religion, votre orientation sexuelle… sont des éléments strictement privés et ne relèvent pas de votre aptitude au travail.
De même, des questions plus insidieuses sont illégales. Par exemple :
« Mangez-vous de tout ? » qui peut donner des indices sur la religion du candidat,
« Êtes-vous en plein forme ? » alors que seul le médecin du travail peut juger de la condition physique et mentale du candidat en regard du poste à pourvoir,
« Que pensez-vous du débat sur le voile ? » sans rapport avec votre future affectation.

En conclusion et pour aller plus loin

Bien sûr, même si chacun les connaît, les entretiens d’embauche sont des moments délicats à préparer et à gérer.

Speciman est particulièrement axé sur les problématiques de gestion de carrière : optimiser vos compétences, construire votre projet professionnel et vous proposer des séquences de training font partie des prestations conçues sur-mesure pour vous aider à réussir.
N’attendez pas : pour avancer, contactez Speciman !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *