Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-entretien-professionnel.jpg

L’entretien professionnel en 3 étapes et l’impératif d’employabilité

S’il ne s’est pas encore déroulé, tout salarié et tout manager doivent aujourd’hui, chacun de leur côté, préparer l’entretien professionnel. Il me semble important de mettre l’accent sur cette étape clé de l’entretien, ainsi que sur un point parfois trop rapidement traité : l’employabilité du salarié.
Rappelons en effet que l’entretien professionnel est totalement distinct de l’entretien annuel d’évaluation (axé sur les performances du salarié) – je conseille d’ailleurs vivement de réaliser ces deux entretiens à des dates distinctes -, voir mon article « Dirigeants, managers, collaborateurs : l’entretien professionnel est une obligation utile ! ».

Les premiers entretiens professionnels doivent impérativement se dérouler avant le 7 mars prochain, pour tous les salariés de toutes les entreprises.
Speciman propose sur ce sujet une formation « flash » d’une demi-journée pour permettre à tout manager d’appréhender cet entretien de façon optimale, voir mon article « 7 mars 2016, date LIMITE du premier entretien professionnel obligatoire : réussissez-le avec Speciman ! »

Préparer l’entretien professionnel : une nécessité

La nouveauté de cet entretien entraîne parfois à sous-estimer son importance et à négliger sa préparation.
C’est pourtant l’opportunité pour le salarié d’exposer ses souhaits, ses aspirations professionnelles et de construire, avec son manager, les voies permettant de concrétiser ces envies.
C’est aussi, pour l’entreprise, le moyen de dégager clairement une cartographie des formations de son personnel, d’assurer l’employabilité de ses employés et de déceler des potentiels : rappelons que c’est là une obligation pour l’entreprise – voir mon article « Droit : OBLIGATION des employeurs à la formation professionnelle des salariés ».

Dans un monde du travail en pleine mutation, où la technologie s’invite dans tous les secteurs, il est nécessaire pour chacun de se projeter, d’envisager les évolutions de son métier et de faire le point sur les compétences à acquérir pour y répondre.

Un exemple : il y a 20 ans, on n’envisageait pas prendre les transports avec un billet dématérialisé, de pouvoir y travailler avec son ordinateur pesant quelques centaines de grammes, et d’y pratiquer sa fonction de community manager en réseau avec ses collègues.

Détaillons les étapes d’un entretien professionnel bien préparé.

Nous pouvons le scinder en 3 phases principales, où le manager va d’abord faire le point du parcours professionnel du salarié, puis s’enquérir de ses aspirations et de ses envies d’évolution de carrière, avant d’envisager avec lui comment y répondre.

Étape 1 – Bilan professionnel : (se) poser les bonnes questions

Pour pouvoir efficacement appréhender l’avenir professionnel, il est nécessaire de faire le point sur son passé. Cela inclut notamment sa formation, les expériences traversées et les compétences – acquises ou mises en pratique – qui s’y sont attachées.

Les questions auxquelles doit répondre le salarié (et que doit poser le manager) sont nombreuses, voici quelques exemples :

Qu’est-ce qui me plaît actuellement dans mon travail ? Qu’est-ce que je réussis aisément ? Comment cela va-t-il évoluer à moyen terme ?
Quelles sont les compétences que je n’exploite pas suffisamment aujourd’hui ? Quelles sont les compétences qui me manquent pour concrétiser mes envies et mon projet ?

Étape 2 – Projet professionnel : les étapes à envisager

À la lumière de ce bilan, il est alors aisé de formuler les souhaits ou objectifs futurs.

Comment vois-je évoluer mon travail ?
Quelles sont les responsabilités à envisager ?
Comment y parvenir de façon optimale ? (besoins de formation, de coaching, en combien de temps,…)

Étape 3 – Le projet professionnel concrètement : un plan d’action

C’est à la lumière de ces 2 premiers points que le manager et le salarié peuvent alors envisager les dispositifs pertinents pour concrétiser ce projet et en préciser également le timing. C’est à l’entreprise d’accompagner le salarié vers l’aboutissement de ce projet et, le cas échéant, de mettre en place les formations ou interventions (coaching,…) qui vont permettre au salarié de l’atteindre.

Un rétroplanning peut par exemple être envisagé pour, clairement, orienter par étapes le salarié vers la réalisation de son projet professionnel. Le Compte Personnel de Formation (CPF) mis en place en janvier 2015 peut être utilisé pour aider le salarié à atteindre ses objectifs.

Si l’employé n’a pas, de lui-même, de projet professionnel ou d’envies d’évolution de carrière, cette étape permettra néanmoins au manager de s’assurer de l’employabilité du salarié pour les 2 années à venir : il pourra dans ce cadre, être amené à proposer de lui-même un plan de formation au salarié.

On le voit, cet entretien professionnel est d’une grande importance pour l’entreprise et pour son personnel. Il ne doit pas être envisagé à la légère et sa conduite nécessite un positionnement et une habileté spécifiques. Managers, investissez une demi-journée pour vous former sur le sujet ! Contactez-moi pour en parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *