Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

L'importance Du Réseautage Pour L'entreprise

L’importance du réseautage pour l’entreprise

Nous le savons, le réseau est désormais un incontournable pour réussir sa carrière professionnelle. Mais le réseau fait aussi partie intégrante du quotidien de nombreux collaborateurs au sein même de l’entreprise.
Comment utilisent-ils leur réseau et que l’entreprise peut-elle en retirer ?

Une très intéressante étude* distingue trois types de collaborateurs qui se singularisent par leur comportement face aux réseaux : les rétifs chez qui les réseaux suscitent de la méfiance et qui ne les utilisent pas, ceux qui savent s’en servir à bon escient et de façon modérée, et ceux qui en sont experts et y passent beaucoup de temps.
Rendons compte des conclusions de l’étude sur ces trois types de comportements.

Les experts des réseaux

Leur habileté à utiliser les réseaux – en interne et en externe – peut faire l’admiration de leurs collègues et de leurs supérieurs. Ils réseautent quotidiennement. Or cette activité peut phagocyter leur temps de travail. Et outre ce manque potentiel de productivité, c’est aussi un manque d’implication que peut dissimuler ce réseautage à l’excès.
D’ailleurs, quel est le bénéfice pour l’entreprise de ce surinvestissement ? Il ne saute pas aux yeux… moins en tous cas que l’avantage que peut en tirer le collaborateur lui-même : il s’avère que ces experts, grâce à leur réseau riche et entretenu aussi en externe, changent plus souvent d’entreprise que les rétifs ou les modérés.

Les managers doivent donc les considérer avec attention pour que cette passion soit bien le signe d’une motivation à faire progresser l’équipe : si ce n’est pas le cas, il s’agit de les recadrer.

Les collaborateurs qui utilisent modérément les réseaux

Ils ont un réseau riche en interne (avec de nombreuses ramifications) mais peu profond. Ils s’y sentent à l’aise, ils ne cherchent pas à le diversifier. Ils sont dynamiques et pertinents dans leur métier mais atteignent rapidement un seuil d’efficacité qu’ils ne peuvent franchir par manque de contacts enrichissants au quotidien. Peu de leurs collègues connaissent réellement leur potentiel – et notamment pas suffisamment leurs supérieurs.

C’est à l’entreprise et aux managers de les aider à augmenter la taille de leur réseau : ils doivent participer à des projets multidisciplinaires, à des conférences, être affectés à d’autres services pour que leurs compétences s’essaiment à travers le tissu de l’entreprise. C’est une démarche gagnant-gagnant : ils vont s’épanouir et prendre plus de responsabilités, mais aussi enrichir leur entourage par leurs savoir-faire et savoir-être.

Les rétifs aux réseaux

L’étude montre qu’ils sont extrêmement performants dans leur domaine de compétences : ils s’attachent plus à leurs tâches qu’au développement de leur relationnel. Ils sont éventuellement moins à l’aise socialement que les deux groupes précédents. Ils peuvent prendre des responsabilités car leurs supérieurs reconnaissent leur valeur. Mais pourtant leur savoir reste restreint à leur univers et à l’équipe : leurs aptitudes ne profitent pas à l’entreprise dans son ensemble. C’est un gâchis que l’entreprise doit éviter.

Les managers peuvent mettre en avant ces compétences à travers des réunions sur les sujets d’intervention des rétifs, leur proposer le tutorat d’une jeune recrue pour qui le réseau fait partie intrinsèque du quotidien… Ils peuvent également leur faire profiter de leur propre réseau pour leur montrer combien il peut être intéressant de plus (et mieux) socialiser, tant sur un plan professionnel qu’humain.

 

En conclusion et pour aller plus loin

Processus incontournable aujourd’hui, le réseautage en dit beaucoup sur ses acteurs. L’entreprise doit en avoir conscience pour progresser, ne pas former des compétences qui vont la quitter, profiter du potentiel de ses collaborateurs et diffuser leurs savoirs. Les managers doivent être vigilants et actifs.

Cela demande de bien connaître ses équipes, d’analyser leur fonctionnement et celui de ses membres. Pour vous aider dans cette démarche, Speciman dispose d’un réel savoir-faire, adapté à votre domaine d’activité et à la taille de votre structure. Contactez-nous !

*Players and Purists: Networking Strategies and Agency of Service Professionals, Organization Science – Ben M. Bensaou, Charles Galunic, Claudia Jonczyk-Sédès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *