Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-engagement-france.jpg

La France bonne dernière dans un classement de l’engagement des salariés dans l’entreprise !

Une étude* que j’ai déjà évoquée – voir « L’engagement des salariés dans l’entreprise :
une étude internationale » – dégage de nombreux enseignements sur le niveau d’engagement des salariés des entreprises des 17 plus grandes économies mondiales.

De façon connexe, citons quelques points qui singularisent la France parmi ces 17 pays.

La France, lanterne rouge de l’engagement au travail

C’est l’Inde qui, dans cette enquête, affiche le taux le plus important de salariés fortement engagés et très satisfaits, devant le Mexique et les Émirats arabes unis.

En bas de classement se trouvent l’Espagne, la Belgique, et la France bonne dernière, avec 5% de salariés « très engagés ».

Quant aux salariés « désengagés », ils sont 54% en France, dont 18% « très désengagés » (contre 11% de moyenne internationale).

À noter que les employeurs français sont ceux, parmi les 17 nations étudiées, qui proposent le moins d’outils « connectés » (ordinateurs portables, téléphones mobiles, tablettes…) à leurs employés. On établit pourtant un lien entre la diffusion de ces outils numériques et la facilité d’échange des informations, la facilité de collaborer entre individus,…

De plus, les employés français sont ceux qui travaillent le moins hors de leur entreprise. La séparation entre vie professionnelle et vie privée est ainsi plus nette en France qu’ailleurs. Les managers n’y sont peut-être pas étrangers, avec une réticence au télétravail de leurs collaborateurs.

Ils jugent très sévèrement leur environnement de travail (ce sont les plus nombreux à ressentir des difficultés à pouvoir se concentrer, à pouvoir travailler en équipe sans interruption,…). Les open spaces toujours en vogue en France ne facilitent pas la résolution de ces problèmes…

La culture d’entreprise est également un des points les moins bien notés. Parmi les 17 pays étudiés, les salariés français sont ceux qui ressentent le moins l’intérêt que leur porte l’entreprise.

Des leviers d’action pour les employeurs français

Les stratégies d’amélioration de l’engagement sont donc nombreuses : revoir les espaces de travail (pour améliorer le bien-être mais aussi les possibilités de concentration), diffuser plus largement des outils numériques, prévoir des lieux informels d’échanges, développer une  veille des collaborateurs par les managers pour enrayer les désengagements diagnostiqués, favoriser le télétravail, renforcer une démarche « positive » du manager…
J’ai déjà réfléchi à ces différents aspects, voir notamment mes articles « Focus sur le management à distance », « Donner du sens : une approche au cœur des enjeux du management », « Fait-il bon travailler en open space ? », « Les neurosciences pour améliorer la motivation dans l’entreprise », « Managers : pour plus de performance, développez le télétravail ! », « Efficacité et bien-être au sein de l’entreprise grâce au « manager positif » » ….

Speciman vous accompagne : conseil, coaching, formation, team building… en s’adressant aux dirigeants et aux managers comme aux collaborateurs, nous pouvons rendre, avec vous, vos équipes encore plus performantes.

* Rapport d’étude internationale Steelcase, en collaboration avec Ipsos, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *