Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-manager-caracteres.jpg

Sachez manager des personnalités très différentes

Fonceur, réfléchi, organisateur, créatif… des profils très différents peuvent coexister au sein d’une même équipe. D’ailleurs, nous l’avons vu dans un précédent billet (Managers : accueillez dans votre équipe des collaborateurs qui ne vous ressemblent pas !), l’hétérogénéité (ou la complémentarité) est un réel atout pour l’équipe. Cela dit, il s’agit concrètement de mettre en place un management prenant en compte cette « gestion fine » des individualités.

Faire coexister les personnalités

L’idée première pour le manager est de savoir former des rapprochements « pertinents » au sein de son équipe en associant des profils complémentaires. Il ne s’agit donc pas d’amener les collaborateurs à adopter une même méthode de travail (sur la forme) ni d’aller à l’encontre de leur personnalité.

Prenez le temps de bien assigner les tâches à chacun pour profiter pleinement de ses potentialités : vous  placerez ainsi vos collaborateurs en situation d’effectuer un travail dans lequel ils se sentent à l’aise, et seront donc efficaces.

L’une de vos collaboratrices, Laurence, est par exemple particulièrement réfléchie, elle aime organiser. Maîtriser ses idées et ses projets la rassure, elle assure un parfait travail à son rythme.
Son collègue de bureau, Benoît, est impulsif, ressent le besoin d’agir rapidement. Il est tout aussi efficace mais de façon très différente, sachant admettre et gérer les erreurs qu’il peut commettre en ne se « posant » pas suffisamment.

L’énergie et les idées foisonnantes de Benoît peuvent enrichir le travail de Laurence, qui saura les exploiter de façon calme et posée. Laurence peut, de même, naturellement « recadrer » Benoît. Leurs personnalités différentes peuvent permettre de former un duo très efficace, passés les premiers moments d’inconfort ou d’incompréhension.

Vous pouvez intervenir dans cette alchimie en apaisant chacun : demandez souvent son avis à Laurence, vous l’inciterez (et l’habituerez) à prendre plus vite position sur un problème. Demandez à Benoît d’étayer son raisonnement, d’expliquer pourquoi il est convaincu d’une approche.

Ainsi, sans aller à l’encontre de leurs modes de fonctionnement, vous pouvez leur permettre d’optimiser leurs actions. Typiquement, dans les réunions (toujours bien préparées – cf notre article), avec brainstorming, prévoyez que Benoît sera a priori plus apte à générer des idées spontanément. Laurence saura, quant à elle, organiser et planifier les actions qui en découleront.

Autre exemple : Laurence est plutôt introvertie. Elle prépare d’excellentes présentations quand elle doit mener une réunion, mais reste angoissée à l’idée de parler en public, face à un auditoire chez un client. Benoît est au contraire extraverti, a un contact facile. Les deux peuvent parfaitement s’entendre : il faut là aussi éventuellement « cadrer » chacun pour une prise en compte des forces et points d’amélioration de l’autre pour que l’efficacité soit au rendez-vous.

Troisième cas de figure : Benoît est efficace mais désordonné, il a du mal à structurer son travail et à prioriser les tâches. Laurence en revanche est pointilleuse, attentive.
Voilà encore des caractéristiques qui peuvent mener à la réussite par le jeu des complémentarités. Aidez vos collaborateurs au besoin à mettre en place une technique de travail en commun : proposez-leur de créer une todo list commune quotidienne. Laurence saura répertorier et hiérarchiser les tâches, Benoît s’assurera que celles-ci sont effectivement réalisées à la fin de la journée, agissant ainsi en élément dynamisant du binôme.

Sachez prévenir et gérer les éventuelles tensions

Dans la complémentarité, les individus sont par essence différents. Cette différence peut, au fil de la vie de l’équipe ou de circonstances particulières (période de travail tendue, stress, soucis personnels,…) engendrer des tensions. Le Benoît extraverti peut prendre l’ascendant sur Laurence l’introvertie, devenir arrogant, dominateur…

C’est à vous d’intervenir pour recadrer les individualités et l’équipe dans son ensemble. Laurence doit reprendre confiance dans le collectif et retrouver la dynamique de groupe : elle y a toute sa place, vous l’avez choisie pour cela et ses ressources sont précieuses.
N’hésitez pas à parler avec chacun des collaborateurs très ouvertement, qu’ils verbalisent leurs difficultés du moment ou leur ressenti, et apportez-y une réponse attentive mais ferme. Organisez éventuellement un travail de groupe pour ré-impliquer chacun dans l’équipe (un world café, par exemple, est un outil très efficace dans ce cadre).

Ensemble, planifions une action de team building sur votre équipe existante ou en voie de création. Grâce à des outils pratiques de diagnostic de personnalités, je peux aider chaque collaborateur à mieux se connaître et à mieux connaître ses collègues : avec des clés de lecture de l’autre, une collaboration efficace peut se mettre en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *