Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94

Recruteurs, Managers : Le Véritable Faux Diplôme Envahit L'entreprise !

Recruteurs, managers : le véritable faux diplôme envahit l’entreprise !

La période des examens terminée, le constat s’impose : vous avez raté les vôtres. Il est donc temps de commander votre diplôme !
Ou peut-être n’avez-vous suivi aucun cursus ? Le choix est vaste : quel diplôme de fin d’études allez-vous acheter ?
À moins que vous ne souhaitiez faire quelques économies pour vos vacances d’été, avant d’attaquer une période active et constructive de recherche d’emploi ? Passez quelques heures à créer vous-même votre faux diplôme !

Achetez un diplôme plus vrai qu’un vrai sur Internet

Des officines fleurissent sur le Net pour vous fournir, moyennant finances, le faux diplôme de vos rêves. Mieux, elles surenchérissent toutes sur la qualité de la contrefaçon, jusqu’au style propre de chaque académie ou l’aspect jauni du papier après des années supposément passées.

Tant qu’à faire, autant choisir l’excellence du faux, qualité France revendiquée.

L’authenticité du diplôme : de plus en plus à remettre en cause

À l’inverse, des prestataires de service proposent « d’enquêter » sur la véracité des diplômes annoncés dans les CV des postulants à une offre d’emploi. Certaines annoncent des chiffres édifiants : sur 4500 « diplômes supposés » vérifiés, près de 600 s’avèrent faux.

Quelques cas médiatisés d’usurpation de diplômes ont été révélés ces dernières années.
Récemment, la candidate d’En marche ! aux dernières élections législatives s’était elle-même confectionné son diplôme « Maison » en détournant le véritable diplôme d’une étudiante stagiaire.
Auparavant, l’affaire de l’agrégation revendiquée mais jamais obtenue par Gilles Bernheim, alors Grand Rabbin de France, avait fait grand bruit, entraînant sa « mise en congé » du Grand Rabbinat.

Ce sont donc à toutes les strates de la société que le faux diplôme sévit. L’entreprise en est évidemment une première victime.

Le faux diplôme : un nouvel impact sur l’entreprise

Loin d’être anecdotique, l’impact s’en est même renforcé très récemment.
Le 9 juin dernier, un arrêt de la Cour de cassation précise la responsabilité de l’entreprise lors de la découverte d’un faux diplôme chez son personnel (nouvellement recruté ou plus anciennement).

C’est bien à l’entreprise de vérifier, AVANT la signature du contrat de travail, que les diplômes produits par le candidat sont réels. Une fois le contrat de travail signé, l’entreprise ne peut licencier son salarié pour avoir présenté un faux diplôme pourtant exigé pour le poste.

C’est l’été : candidats, recruteurs, au travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *