Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Speciman-formation-reunion.jpg

En terminer avec la « novlangue » du management !

 
En cette période où la réforme de l’orthographe fait rage, il me semble judicieux d’en appeler également au retour des fondamentaux dans l’expression même des cadres et des dirigeants. Nous avons vu combien certains rencontraient des difficultés à exprimer clairement leurs idées par un manque de maîtrise de la langue française, voir mon article « L’orthographe dans l’entreprise : le B-A BA ».
Il en est d’autres en revanche qui utilisent au quotidien des anglicismes ou des termes inadaptés, ôtant ainsi de la pertinence à leur propos.

 

Retrouver la clarté du discours

On comprend bien que des mathématiciens, par exemple, aient un vocabulaire dédié, où chaque mot désigne précisément un concept. Dans un théorème, l’utilisation d’un espace de Hilbert est parfois une nécessité qui ne peut être explicitée au vulgum pecus.

Dans le monde de l’entreprise en revanche, les concepts nécessitant l’utilisation d’un terme dédié est moins fréquente.
Certes, nous retrouvons parfois des mots nouveaux dont l’emploi est justifié, puisque décrivant réellement une notion nouvelle : l’holacratie en est un exemple (voir mes articles
« Dirigeant, manager… et si l’holacratie les rendait obsolètes ? » ou « Manager sur le modèle des pompiers ? »).

 

Stop aux anglicismes et aux effets de manche

Dans l’univers des entreprises, les anglicismes sont légion.

Il y a ceux que l’usage a fini par imposer : le « management » en est un… et le « coaching » un autre ! Nous savons d’ailleurs que, hors même de l’entreprise, c’est l’usage des mots employés qui les impose dans le dictionnaire : « management » et « coaching » n’y font pas exception.
À ce propos d’ailleurs, notons que l’Oxford English Dictionary relève que le substantif « management » est lui-même issu d’un terme français du XVe siècle. « Mesnager », désignait en équitation « tenir en main les rênes d’un cheval », dont une variante existe toujours en équitation via le mot « manège ». Au fil du temps « mesnager » a désigné, au sens figuré, le fait de « tenir les rênes » d’une structure (usine, exploitation agricole…).

Mais d’autres anglicismes ont une utilisation plus discutable.
Les collaborateurs doivent-ils relever un « challenge » ? Un « défi » est tout aussi clair et parle à tous. La généralisation de ces « challenges » dans l’entreprise devient un vrai sujet d’amusement si l’on prend un peu de recul pour analyser les tics de langage du moment.
Prenons le terme « assessment » : celui d’« évaluation » semble tout aussi clair à chacun.

Les modes et les tics de langage
Dans l’entreprise, la mode est aujourd’hui à prendre en compte son « ADN ». La « culture d’entreprise » semble bien sur le déclin…
Et l’idée que les mots courts remplacent les plus longs n’est pas systématique : si certains préfèrent « ASAP » à « dès que possible », d’autres remplacent le « oui » par un automatique « absolument » !

 

Parlons clair !

Bien sûr, il ne s’agit pas ici de stigmatiser l’usage de l’anglais dans les entreprises internationales, par exemple, pour lesquelles l’anglais est la langue de référence – filiales françaises incluses – . Cet article s’amuse plutôt des tics de langage systématiques dans l’univers du management, et pointe les possibles soucis de communication qu’ils peuvent poser.
Loin de toute mode, c’est l’impératif de compréhension qui doit être de mise chez les managers. C’est d’ailleurs un point fort de Speciman que de savoir s’adresser aux dirigeants, managers et collaborateurs d’une entreprise avec leur vocabulaire.
Car les consultants de Speciman ont l’habitude de travailler auprès de structures de toutes tailles, de la TPE au groupe international. De plus, en s’adaptant étroitement à l’univers de leurs clients et en intervenant dans toute l’Europe en français, anglais ou espagnol, les consultants Speciman savent parler clair dans toutes leurs prestations !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *