Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Intelligence Collaborative

Exploitez l’intelligence collaborative

On le sait, une « bonne » équipe génère une intelligence collective qui confère au groupe des capacités supérieures à la somme des capacités de chacun des individus qui le composent. Mais il est une autre composante intrinsèque à l’équipe performante : l’intelligence collaborative, qui permet à chacun de s’épanouir au sein du groupe.
Travailler seul dans son coin, c’est risquer d’aller moins loin dans ses objectifs que ne le permettent réellement ses capacités propres.

Penser « équipe performante »

Il ne suffit pas de faire partie d’un groupe pour bénéficier de l’intelligence collaborative : il faut se donner les moyens de réussir ensemble. Cela demande ainsi à chacun de ne pas polluer l’équipe par un ego surdimensionné ou une attitude néfaste aux autres. Chacun doit penser « réussir ensemble ».
Des comportement peuvent ainsi nuire à la collaboration : des paradoxes d’Abilene (voir mon article « Managers, évitez le paradoxe d’Abilene ») ou au contraire des dilatations de l’ego entravent la circulation nécessaire des idées et des opinions, générant des tensions ou des conflits. Des velléités de pouvoir d’un collaborateur peuvent également affecter l’implication à l’équipe, altérant le travail collaboratif voire augmentant le travers de chacun à s’occuper de soi au détriment du groupe.
C’est donc d’abord un travail sur soi qui permet l’éclosion de l’intelligence collaborative.

L’intelligence collaborative : un travail sur soi

Car l’intelligence collaborative naît de la capacité qu’a chacun de s’impliquer pour les autres dans le but d’augmenter aussi ses propres chances de succès.

Règle n°1 : S’enrichir des autres

On peut apprendre des autres en interagissant avec eux, en étant curieux de leurs points de vue,  ouvert à leurs idées. La capacité d’écoute est donc un élément essentiel de l’intelligence collaborative.

Règle n°2 : Être curieux des autres

La première qualité à cultiver est la curiosité, associée à l’empathie. C’est un point nécessaire pour respecter la parole de l’autre et avoir envie de l’initier.

Règle n°3 : Se sentir libre de communiquer

Outre l’écoute de l’autre, il est aussi essentiel d’avoir le courage de sa parole, de contribuer au cheminement intellectuel collectif pour en retirer des fruits. Cela nécessite notamment une capacité à échanger, à s’exprimer même lorsque des points paraissent obscurs, quitte à passer pour un néophyte. Une équipe performante n’est pas seulement un groupe d’individus.

Ces 3 points induisent une dynamique, une envie de travailler ensemble et produisent une énergie partagée.

En conclusion et pour aller plus loin

On le voit, l’intelligence collaborative n’est pas qu’un travail de groupe : elle est issue d’abord d’un travail sur soi et concerne chacun de ses membres. On comprend alors la difficulté pour un manager à « mettre en place » les conditions d’une intelligence collaborative qui va s’avérer efficace et enrichir autant les individus que l’équipe elle-même.

Cela ne relève pourtant pas de la formule magique : le manager doit faciliter le dialogue au sein de l’équipe, encourager l’autonomie, initier une forme de confiance collective. C’est autant un travail collectif que ponctuel à l’égard de certains individus qui seront perturbés de sortir de leur zone de confort.
Dans ce cadre, Speciman peut accompagner le manager pour créer les conditions d’une collaboration optimale, par une formation ou un coaching : contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *