Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Le Son Et Le Management

Le son dans l’univers managérial

Si près de 99 % des français écoutent de la musique (régulièrement ou non), nombreux sont ceux qui ne se doutent pas du pouvoir des sons. Car le son n’est pas seulement un outil de divertissement à travers la musique, il peut être ancré concrètement dans notre quotidien, notamment commercial.
Une enseigne qui utilise un fond musical « standard » voit son chiffre d’affaires chuter de 30 % si elle supprime cette ambiance sonore. En revanche, une ambiance musicale pensée et adaptée à l’enseigne fera grimper son chiffre d’affaires de 17 %.

À travers ces deux chiffres – et grâce aux développements des neurosciences – on voit l’importance du son sur notre cerveau.
C’est implicitement compréhensible par tous : un chant d’oiseau a quelque chose de rassurant, d’apaisant : notre cerveau l’interprète comme une absence de prédateurs et génère une sensation de bien-être.
À l’inverse, une musique très rythmée (techno par exemple) avec un grand nombre de bits va s’avérer dynamisante, excitante, voire agressive.

Mais pourquoi cette importance du son diminuerait-elle lorsque nous sommes au travail au sein de l’entreprise ? Pourtant, rares sont les managers qui exploitent les sons dans leur quotidien.

Le son dans l’entreprise

Je ne vais pas ici évoquer l’utilisation du son dans un but commercial (importance d’un jingle, d’une attente téléphonique, d’une musique d’accueil…), mais bien dans un cadre managérial.

Musique douce ou silence ?

Une musique avec un rythme doux va s’avérer apaisante.
Nombre de collaborateurs – mais aussi de supérieurs – sont fréquemment stressés par un travail sans cesse plus exigeant, au rythme très souvent soutenu voire croissant en période agitée. Les échanges électroniques n’arrangent pas le niveau de stress : s’ils sont pratiques, ils relient le salarié en permanence à son travail.
Ainsi, une musique calme se prête bien à un lieu de détente dédié dans l’espace de travail. Elle permet de se « recentrer », de déconnecter.

Notons la différence entre une zone avec une musique douce et une zone de silence : la première permet de se focaliser sur le rythme pour s’apaiser.
La seconde laisse plus facilement circuler les idées : l’esprit n’a pas de support sur lequel se concentrer, et ouvre la voie aux réflexions, permet éventuellement de faire le point. Ces deux zones ne s’excluent donc pas l’une l’autre, mais se complètent : un même lieu silencieux dédié peut aussi être utilisé avec certaines plages horaires musicales.

Une musique pour être motivé

Certaines structures de centraux téléphoniques diffusent des musiques rythmées (techno, disco…) sur les plateaux, pour générer du dynamisme chez leurs employés. Ceux-ci emploient ainsi un ton plus énergique et volontaire auprès des clients, c’est une bonne technique pour les motiver.
Cela peut même augmenter l’implication, si le choix des musiques diffusées est laissé à leur appréciation et suit les goûts de chacun, par exemple.

La musique comme marque d’identification à l’entreprise

C’est peu pratiqué en Europe mais populaire aux États-Unis : la « chanson d’entreprise » qui permet de regrouper les employés pour s’exprimer de façon ludique sur les valeurs de la structure.
La France a connu une telle vague il y a quelques années à travers les lipdubs.

 

La musique et le team building

La musique touchant la quasi-totalité de la population, c’est un outil fédérateur sur lequel vont se retrouver les membres d’une équipe. Quoiqu’il soit probable que seuls quelques éléments pratiquent la musique, les autres peuvent s’investir sur des instruments simples (djembé, triangle,…) à travers une session de team building. C’est là aussi le moyen de créer ensemble une petite pièce musicale qui sera jouée à la fin de la séance.
Écoute de l’autre, concentration sur son propre instrument mais aussi « lâcher prise » ludique sont d’excellents vecteurs pour renforcer une équipe.

 

En conclusion et pour aller plus loin

C’est (trop) peu utilisé en France dans le domaine managérial, mais le son peut créer de la valeur et du lien. Le manager devrait y recourir plus souvent, dans l’aménagement de l’espace de travail ou via un team building par exemple.
Speciman peut vous aider dans cette optique : contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *