Une formation, un accompagnement, une demande de renseignements…
SPECIMAN est à votre écoute et vous répondra rapidement !

185 rue de la Pompe
75116 Paris
France

+33 (0)6 07 99 67 94+33 (0)6 07 99 67 94

Objectifs-management

Les objectifs en management : pourquoi et comment

Il revient au dirigeant ainsi qu’au manager de fixer des objectifs atteignables aux collaborateurs. Ça n’est pas une sinécure en ces temps troublés.

Mais pourquoi est-ce si important ? La psychologie, notamment, apporte des réponses.

L’importance des objectifs

Disposer d’un objectif, c’est détenir une boussole qui pointe le but à atteindre. Cela renforce le contrôle de la situation chez le collaborateur, mais plus encore, cela permet l’implication en accédant à l’établissement d’une stratégie maîtrisée.

En établissant cette stratégie comme une suite d’étapes à franchir, l’objectif permet ensuite d’étayer l’estime de soi à travers ces succès qui jalonnent le chemin emprunté.

De plus, l’objectif entraîne un gain de temps. Nous sommes tous dérangés et perturbés au quotidien par une somme de tâches mineures, ou de tâches présentées comme urgentes mais qui ne sont pas si importantes. Elles phagocytent nos journées et nous empêchent d’avancer. Or, disposer d’un objectif, c’est savoir où l’on va : cela permet de mieux planifier son temps et de dire « non » aux écueils qui sont sur notre chemin.
Disposer d’un objectif permet également de renforcer les liens humains. Car la route empruntée l’a peut-être été par d’autres, et le sera par d’autres encore : cela engage à l’échange pour avancer ensemble. C’est le réseau relationnel qui s’enrichit.

Enfin, en ces temps instables, l’objectif qui dessine une route aide à garder un cap dans la tempête. Il faut s’adapter en permanence, mais comment procéder si l’on ignore où l’on va ? L’objectif permet de faire la part des choses entre ce qui compte et ce qui n’est pas important.

Bien définir les objectifs

Le manager est confronté à un véritable casse-tête lorsqu’il s’agit de définir les objectifs d’un collaborateur.

D’abord, parce qu’il doit avoir confiance en celui-ci. En voulant trop bien décomposer ses actions sans rien oublier pour jalonner le chemin, le manager ne fait que se rassurer lui-même… au prix de l’augmentation de la complexité. C’est au collaborateur de prendre en charge l’objectif qu’on lui confie, avec l’assistance du manager s’il la demande en cas d’écueils.

L’objectif doit donc être simple, pour être compréhensible sans ambiguïté.

De plus, le collaborateur comme le manager doivent pouvoir s’y référer : l’objectif n’est pas une idée lancée verbalement à la machine à café. Il doit être écrit et daté : c’est un procédé qui écarte toute contestation ultérieure.

Bien sûr, l’objectif doit être atteignable : sans cela, c’est la démotivation assurée pour le collaborateur. Le manager doit donc préalablement juger son adéquation avec les compétences et l’engagement de son collègue.

L’objectif fixé à une équipe répond aux mêmes prérequis.

En conclusion et pour aller plus loin

On le voit, définir des objectifs va bien au-delà de l’indication d’un but à atteindre, et la difficulté en est donc renforcée.


Pour faire un point sur une « bonne » façon de procéder, Speciman peut apporter un regard extérieur et assister le manager. Alors contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *